Ectopie thyroïdienne: apport du scanner
Traore Ababacar Abdoulaye, Traore Zakaria, Camara Ousmane, Boubbou Meryem, Maaroufi Moustapha, Tizniti Siham, Kamaoui Imane
The Pan African Medical Journal. 2017;26:20. doi:10.11604/pamj.2017.26.20.10353

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Ectopie thyroïdienne: apport du scanner

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2017;26:20. doi:10.11604/pamj.2017.26.20.10353

Received: 18/07/2016 - Accepted: 03/08/2016 - Published: 17/01/2017

Mots clés: Ectopie thyroïdienne, tomodensitométrie, lobe droit

© Traore Ababacar Abdoulaye et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/26/20/full

Corresponding author: Ababacar Abdoulaye Traore, Service de Radiologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc (traoreababacara@yahoo.fr)


Ectopie thyroïdienne: apport du scanner

Ectopic thyroid: the role of thyroid scan

Traore Ababacar Abdoulaye1,&, Traore Zakaria1, Camara Ousmane1, Boubbou Meryem1, Maaroufi Moustapha1, Tizniti Siham1, Kamaoui Imane2

 

1Service de Radiologie du CHU Hassan II Fès, Maroc, 2Service de Radiologie du CHU Mohammed VI Oujda, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Ababacar Abdoulaye Traore, Service de Radiologie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

Résumé

L’ectopie thyroïdienne est une malformation pathologique rare. Nous rapportons un cas supplémentaire d’ectopie du lobe thyroïdien droit, découvert lors du bilan tomodensitométrique d’une masse latéro cervicale gauche.


English abstract

Ectopic thyroid is a rare malformative disease. We report an additional case of ectopic right thyroid lobe, detected during CT scan evaluation of a left lateral cervical mass.

Key words: Ectopic thyroidian, tomodensitometric, right lobe

 

 

Introduction    Down

L’ectopie thyroïdienne est une malformation pathologique rare [1-6]. Elle peut être asymptomatique ou se manifester par une hypothyroïdie clinique ou biologique. L’imagerie est essentielle, car permet de poser le diagnostic [1-6]. Nous rapportons un cas supplémentaire d’une ectopie du lobe thyroïdien droit, découvert lors du bilan tomodensitométrique d’une masse latéro cervicale gauche chez une patiente.

 

 

Patient et observation Up    Down

Patiente de 41 ans, adressée au service pour exploration d’une masse latéro-cervicale gauche. L’histoire de la maladie remonte à une année, par l’apparition d’une tuméfaction latéro cervicale gauche augmentant progressivement de volume, non douloureuse et ne s’accompagnant pas d’autres signes cliniques. L’ensemble de ce tableau évoluait dans un contexte de conservation de l’état général. L’examen physique retrouve une masse latéro cervicale gauche, ferme, indolore, mobile par rapport aux deux plans. La patiente avait un poids à 63 kg pour une taille à 1.59 m, une indice de masse corporelle à 24.9 kg/m2, une pression artérielle à 100/80 mm Hg à et un pouls à 58 bats/min. Sur le plan biologique, le bilan hormonal est revenu en faveur d’une hypothyroïdie périphérique avec une TSH à 60µUI/ml et un T4 libre inférieur à 0.4ng/dl. Le reste du bilan est respecté. L’échographie cervicale a montré une masse tissulaire de la région jugulo carotidienne gauche haute, de 30x22 mm de diamètre, faisant évoquée une origine ganglionnaire. Le complément tomodensitométrique cervical objective un lobe thyroïdien gauche de topographie habituelle, mesurant 17x16x30mm (Figure 1). La loge thyroïdienne droite était vide. Le scanner a mis en évidence également une masse tissulaire para hyoïdienne gauche, situé au dessus du lobe thyroïdien gauche, lobulée, bien limitée, de densité spontanément élevée et se rehaussant après injection de produit de contraste iodé. Cette masse mesurait 37x25x41mm de diamètre (Figure 2). Devant cet aspect radiologique qui rappelle un parenchyme thyroïdien, le diagnostic d’une ectopie thyroïdienne du lobe droit est alors retenu. La patiente a bénéficié d’une exérèse chirurgicale, qui a confirmé l’ectopie thyroïdienne gauche en sus lobaire thyroïdienne gauche. L´étude anatomopathologique a confirmé la nature thyroïdienne de la masse tissulaire ectopique gauche, contenant des adénomes trabéculaires, sans signe de malignité tissulaire. Les suites étaient simples avec un recul maintenant de 2 ans.

 

 

Discussion Up    Down

La thyroïde est une glande cervicale très superficielle accessible à la palpation. Les lobes thyroïdiens droit et gauche sont situés de part et d’autre de la trachée et reliés par l’isthme qui se situe à la jonction tiers moyen-tiers inférieur du lobe [1]. Les anomalies congénitales thyroïdiennes et les variantes de la normale portent sur la taille, la forme, la situation ou la vascularisation [1]. L’ectopie thyroïdienne est une pathologie rare et touche 1/4000-1/8000 des patients atteints d’hypothyroïdie. Elle est deux fois plus fréquente chez les femmes [1-6]. La pathogénie de l’ectopie thyroïdienne reste mal élucider [1-6]. Elle est classiquement sporadique [1]. Cependant, des données récentes suggèrent une composante génétique et familiale d’environ 2% [1]. Dans notre présentation clinique, l’ectopie thyroïdienne serait survenue de manière aléatoire, sans aucune affiliation familiale.

L’étude de l’embryogenèse et du devenir des arcs branchiaux permet d’expliquer à la fois les ectopies du tissu thyroïdien normal et les ectopies intrathyroïdiennes de tissu d’autre origine. Elle se situe qu’en position médiane et paramédiane, et toujours en dedans de l’axe jugulo carotidien [1-7]. Chez l’Homme, la thyroïde dérive d’une ébauche impaire et médiane: l’ébauche thyroïdienne centrale (ETC) et de deux ébauches latérales: les corps ultimobranchiaux. L’ébauche thyroïdienne située au niveau du pharynx primitif forme un bourgeon médian qui migre depuis la base de langue vers le pôle caudal auquel il est relié par le canal thyréoglosse [1-7]. L’ETC aura formé les deux lobes thyroïdiens, l’isthme et éventuellement le lobe pyramidal. À la septième semaine, la thyroïde atteindra sa position définitive [7]. Ainsi du tissu thyroïdien ectopique peut être trouvé le long du tractus thyréoglosse ou au-delà en position médiastinale [1-7]. De ce fait, le tissus thyroïdien ectopique peut être retrouvé en dessous et au dessus de l’os hyoïde, et également au dessus du cartilage thyroïde [8]. Le tissus thyroïdien ectopique peut être sous thyroïdien, réalisant un prolongement d’un pole inferieur ou de l’isthme. Il peut être sans connexion avec la thyroïde et constitue une ectopie vrai [1-7]. Dans les anomalies par insuffisance de migration; la glande est située au dessus de la loge thyroïdienne normale [9]. L’ectopie thyroïdienne peut être asymptomatique ou se manifester par une hypothyroïdie clinique ou biologique [1-6].

L’hypothyroïdie est la principale manifestation clinique de l’ectopie thyroïdienne. Les ectopies de gros volume peuvent échapper au dépistage néonatal, et la sécrétion hormonale résiduelle peut être compatible avec une survie de plusieurs années [10]. Chez notre patiente, le diagnostic d’hypothyroïdie est fait à l’âge adulte. L’orientation du diagnostic positif de l’ectopie thyroïdienne repose tout d’abord sur l’examen clinique, qui vise à palper la loge thyroïdienne et à rechercher une thyroïdienne en situation anormale [5]. Dans notre observation, la patiente présentait une tuméfaction latéro cervicale gauche d’installation progressivement, indolore, sans aucun autre signe clinique associé. A l’âge adulte, le tableau clinique associe souvent un retard statural dysharmonieux, un retard pubertaire, une obésité et un retard psychomoteur d’intensité variable [11]. Les examens d´imagerie sont nécessaires pour la confirmation diagnostic d´ectopie thyroïdienne [1-6]. L’échographie doppler cervicale est l’examen de première intention, elle montre une loge thyroïdienne vide et une masse tissulaire hypo échogène hétérogène en situation anormale [12]. La scintigraphie est une méthode d´exploration fonctionnelle, c’est le gold standard dans l’arbre diagnostique des affections thyroïdiennes notamment malformatives, elle permet de distinguer une athyréose d’une ectopie thyroïdienne et de mettre en évidence un trouble de l’organification [2]. Le scanner permet de poser le diagnostic positif en montrant une masse spontanément dense qui se rehausse après contraste [1-6]. Comme ce fut le cas chez notre patiente. L’IRM analyse mieux les rapports avec les structures adjacentes, et montrent une masse iso ou hyper intense T1, non ou faiblement rehaussé après injection de gadolinium, et hyper intense T2 [7,8]. Il existe des diagnostics différentiels aux ectopies thyroïdiennes, notamment avec les adénopathies cervicales, les parathyroïdes ectopiques, les pathologies tumorales des glandes salivaires bénignes (adénome, tumeur glomique, schwannome), et malignes (sarcome, carcinome) et les autres anomalies congénitales [12]. Le tableau clinique, le bilan biologique et surtout l’imagerie permettent de guider le diagnostic.

Le traitement médical d’une ectopie thyroïdienne est basé sur l’hormonothérapie substitutive; l’exérèse chirurgicale est indiquée en cas de complication [1]. Chez notre patiente, l’indication opératoire a été posé vu le volume de la masse thyroïdienne. L’évolution a été simple avec une surveillance clinique et échographique périodique. Les complications de l’ectopie thyroïdienne sont le risque d’hémorragie et l’obstruction des voies aériennes supérieures avec dyspnée et ou dysphagie. La dégénérescence maligne reste exceptionnelle (1%), il s’agit essentiellement de carcinome papillaire [13]. En l’absence de traitement, la maladie entraine un déficit intellectuel sévère et une petite taille de la malade [1].

 

 

Conclusion Up    Down

L’ectopie thyroïdienne par insuffisance de migration est une malformation congénitale rare. Nous rapportons un cas supplémentaire et nous montrons l’intérêt de la tomodensitométrie dans le diagnostic positif de l’ectopie thyroïdienne chez l’adulte.

 

 

Conflits d’intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêt.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Tous les auteurs ont contribué à cet article et ont lu et approuvé la version finale de ce manuscrit.

 

 

Figures Up    Down

Figure 1: TDM cervicale en coupe axiale (A) et reconstruction coronale (B) après injection de produit de contraste iodé, montrant une loge thyroïdienne droite vide (flèche blanche), un lobe thyroïdien gauche de topographie habituelle normale (double flèche). A noter l’ectopie thyroïdienne gauche (flèche blanche avec tète)

Figure 2: TDM cervicale en coupes axiale en contraste spontané (A) et après injection de produit de contraste iodé (B), montre une masse tissulaire latéro cervicale gauche, de siège para hyoïdien au dessus du lobe thyroïdien gauche, bien limitée, de densité élevée en contraste naturel (flèche blanche) et se rehaussant après injection de produit de contraste iodé (double flèche). Elle observe également des nodules nécrosés en son sein

 

 

Références Up    Down

  1. Tramalloni Jean. Imagerie de la thyroïde et des parathyroïdes. Médecine Sciences. 2011 Octobre; Lavoisier: 268. Google Scholar

  2. Benzian Z, Benabadji N et Guittari H. « Thyroide ectopique souhyoidienne avec glande thyroïde en position normale ». Annales d’Endocrinologie. 20157; 6(4): 427. PubMed | Google Scholar

  3. Ghfir I, Guerrou H, M'hamedi F, Ouboukdir R, Mouaden A, Ben Raïs Aouad N. Double ectopie thyroïdienne par imagerie scintigraphique explorée en Mode hybride TEMP / TDM: à propos d'un cas. Médecine Nucléaire. 2013 Octobre; 37(10): 511-515. PubMed | Google Scholar

  4. Saeedi Masoumeh et Mohammad Hossein Khosravi. « Dual Ectopic Multinodular Goiter: A Case Report ». Galen Medical Journal. 2016; 5(2): 98-102. PubMed | Google Scholar

  5. Oueslati S, Douira W, Charada L, Saïd W, Mlika N, Rezgui L,Chaabene M et al. Thy-roïde ectopique. In Annales d'Otolaryngologie et de Chirurgie Cervico-faciale. 2006 September; 123(4):195-198. PubMed | Google Scholar

  6. Tucker D, Woods G, Langham S, Biassoni L, Krywawych S, Hindmarsh P & Peters, C. « The Incidence and Clinical Features of Dual Thyroid Ectopia in Congenital Hy-pothyroidism ». The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. 2016; 101(5): 2063-2068. PubMed | Google Scholar

  7. Charrier J-B, Garabedian E-N. Kystes et fistules congénitaux de la face et du cou. Ar-chives de pédiatrie. 2008 Avril; 15 (4): 473-476. PubMed | Google Scholar

  8. Thomas G, Hoilat R, Daniels JS & Kalagie W. Ectopic lingual thyroid: a case re-port. International journal of oral and maxillofacial surgery. 2003; 32(2): 219-221. PubMed | Google Scholar

  9. Jimenez Oliver V, Ruiz Rico R, Davila Morillo A, et al. Intra-laryngeal ectopic thyroid tissue: report of one case and review of the literature. Acta otorhinolaryngol Esp. 2002 Janvier; 53 (1): 54-59. PubMed | Google Scholar

  10. Leyer J, Czernichow P. Secretion of hormones by ectopie thyroid glands after pro-longed thyroxin therapy. J Pediatr. 1990; 116(1): 111-114. PubMed | Google Scholar

  11. Carranza D, Van Vliet G et Polak M. « Hyperthyroïdie et hypothyroïdie du nouveau-né et de l’enfant ». EMC - Endocrinologie - Nutrition. 2006; 3(3): 1 11. PubMed | Google Scholar

  12. Poirée S, Tramalloni J, Monpeyssen H, Hélénon O. Diagnostic échographique d’un nodule cervical de l’adulte. EMC - Radiologie et imagerie médicale- cardiovasculaire-thoracique-cervicale. 2013 Mai; 8(2): 32-800-A-10. PubMed | Google Scholar

  13. Sturniolo G, Violi MA, Galletti B, Baldari S, Campennì A, Vermiglio F & Moleti M. Differentiated thyroid carcinoma in lingual thyroid. Endocrine. 2016; 51(1): 189-198. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

PDF in process
Log in to comment
Contact the corresponding author
Download to Citation Manager
EndNote
Reference Manager
Zotero
BibTex
ProCite


Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved