Mélanocytose oculopalpébrale ou naevus d’Ota
Hakima Elouarradi, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. 2014;17:231. doi:10.11604/pamj.2014.17.231.3540

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Mélanocytose oculopalpébrale ou naevus d’Ota

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;17:231. doi:10.11604/pamj.2014.17.231.3540

Received: 04/11/2013 - Accepted: 01/12/2013 - Published: 27/03/2014

Mots clés: Naevus d'Ota, naevus fusco-caeruleus, iris

© Hakima Elouarradi et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/231/full

Corresponding author: Hakima Elouarradi, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc (calcitonine70@hotmail.com)


Mélanocytose oculopalpébrale ou naevus d’Ota

 

Hakima Elouarradi1,&, Rajae Daoudi1

 

1Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Hakima Elouarradi, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc

 

 

Image en médicine

Le naevus d'Ota ou naevus fusco-caeruleus ophtalmo-maxillaris est une hyperpigmentation gris bleutée, voire brunâtre ou ardoisée unilatérale du visage dans le territoire cutané des 1ère et 2ème branches du nerf trijumeau. Il est plus fréquemment retrouvé chez les Asiatiques et les Noirs, rare chez les Européens. Les femmes sont près de cinq fois plus susceptibles d'être touchées que les hommes. Il est présent dès la naissance, mais il peut apparaitre plus tardivement dans la puberté. Il s'accompagne fréquemment d'une pigmentation oculaire touchant la sclérotique, la conjonctive, l'iris, la choroïde et la papille. Le glaucome chronique et La transformation en mélanome malin sont les risques principaux de cette pathologie justifiant une surveillance régulière. Les lésions cutanées peuvent être traitées sans séquelles cicatricielles par laser déclenché. Ce traitement nécessite en général de trois à une dizaine de séances. Nous rapportons le cas d'une patiente de 14 ans, sans antécédants particuliers présentant une mélanocytose oculopalpébrale congénitale. L'acuité visuelle est à 10/10. Le tonus oculaire est normal à 16 mmhg en ODG. L'examen du segment antérieur objective des lésions sclérales pigmentées sur 360°, un iris et un angle iridocornéen hyper pigmentés à la gonioscopie, et le fond d'oeil est normal. Un champ visuel est normal. Patiente est toujours suivie en consultation pour surveillance ophtalmologique régulière.

Figure 1: A) Mélanose oculopalpébrale; B) Iris hyperpigmenté , lésions pigmentées sclérales sur 360°

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved