œdeme aigu hemorragique du nourisson
Fatima-Zahra Agharbi
The Pan African Medical Journal. ;33:267. doi:10.11604/pamj..33.267.16184

Create an account  |  Sign in
AFRIKA K AFRIKA K
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

œdeme aigu hemorragique du nourisson

Fatima-Zahra Agharbi
Pan Afr Med J. 2019; 33:267. doi:10.11604/pamj.2019.33.267.16184. Published 29 Jul 2019



L'œdème aigu hémorragique du nourrisson (OAHN) est caractérisé par la survenue rapide de lésions purpuriques en cocardes, associées à des œdèmes initialement localisés aux extrémités chez l'enfant de moins de 2 ans. Cette affection reste le plus souvent bénigne, sans atteinte viscérale et le diagnostic est clinique, il n'existe pas de signes biologiques spécifiques et l'analyse histologique des lésions (qui est inutile dans la majorité des cas) est le plus souvent sans spécificité (il existe parfois une vascularite leucocytoclasique non spécifique). Sa place nosologique reste incertaine, faisant discuter, pour certains, une forme clinique du purpura rhumatoïde. On retrouve parfois un épisode rhino-pharyngé dans jours précédents faisant discuter une étiologie virale. Il existe une discordance nette entre le bon état général et l'aspect profus et spectaculaires des lésions. La surveillance de ces enfants dans les premiers jours doit être rigoureuse mais les complications sont exceptionnelles (invagination intestinale aigue?). L'évolution se fait spontanément vers la régression en une dizaine de jours. La prise en charge thérapeutique consiste en une surveillance attentive de l'état général de l'enfant. Une fièvre, l'extension des lésions purpuriques et surtout des signes d'altération de l'état général peuvent faire discuter le diagnostic de purpura fulminans. Un autre diagnostic différentiel est l'urticaire aigue hémorragique ou ecchymotique. Nous rapportons l'observation d'un nourrisson de 3 mois qui présente des lésions pseudo-cocardes diffuses dans un contexte d'apyrexie et de conservation de l'état général. L'évolution était favorable sans aucun traitement ce qui a permis de confirmer le diagnostic d'OAHN.


Corresponding author:
Fatima-Zahra Agharbi, Centre Hospitalier Régional Tétouan, Tétouan, Maroc
aghmarifz@gmail.com

©Fatima-Zahra Agharbi et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved