Original article | Volume 17, Article 274, 14 Apr 2014 | 10.11604/pamj.2014.17.274.4177

Hidradénome papillifère

Rajaa Elouarradi, Ouafa Hocar

Corresponding author: Rajaa Elouarradi, Hopital Ibn Tofail, Service de dermatologie, CHU Mohamed VI Marrakech, Maroc

Received: 13 Mar 2014 - Accepted: 11 Apr 2014 - Published: 14 Apr 2014

Domain: Clinical medicine

Keywords: Hidradénome papillifère, nodule, tumeur

©Rajaa Elouarradi et al. Pan African Medical Journal (ISSN: 1937-8688). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Rajaa Elouarradi et al. Hidradénome papillifère. Pan African Medical Journal. 2014;17:274. [doi: 10.11604/pamj.2014.17.274.4177]

Available online at: https://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/274/full

Home | Volume 17 | Article number 274

Original article

Hidradénome papillifère

Hidradénome papillifère

 

Rajaa Elouarradi1,&, Ouafa Hocar1

 

1Service de Dermatologie, CHU Mohamed VI, faculté de Médecine et Pharmacie de Marrakech, Université Cadi Ayyad, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Rajaa Elouarradi, Hopital Ibn Tofail, Service de dermatologie, CHU Mohamed VI Marrakech, Maroc

 

 

Image en médecine

C'est une tumeur annexielle bénigne à différentiation sudorale rare, qui touche la femme adulte. Elle peut siéger au niveau des grandes lèvres ou la région périnéale. Sur le plan clinique c'est un petit nodule (quelques mm), souvent unique, mobile, élastique, de couleur rose ou bleutée, parfois végétant et hémorragique ou pédiculée. Sur le plan histologique c'est une tumeur kystique encapsulée, située dans le derme profond, sans connexion avec l'épiderme. Cette tumeur est remplie de villosités conjonctives, et la lumière est tapissée de deux assises cellulaires, une assise sécrétrice et une assise de petites cellules cuboïdes à noyaux très basophiles (cellules myoépithéliales). Le diagnostic différentiel est posé devant un kyste wolfien ou une glande mammaire aberrante. Le traitement repose sur l'exérèse chirurgicale.

Figure 1 : hidradénome papillifère de localisation vulvaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original article

Hidradénome papillifère

Original article

Hidradénome papillifère

Original article

Hidradénome papillifère

Volume 37 (Sep - Dec 2020)
This article authors
On Pubmed
On Google Scholar
Citation [Download]
EndNote
Reference Manager
Zotero
BibTex
ProCite

Navigate this article
Key words

Hidradénome papillifère

Nodule

Tumeur

Article metrics
PlumX Metrics
Hidradénome papillifère