Original article | Volume 17, Article 190, 12 Mar 2014 | 10.11604/pamj.2014.17.190.3601

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate

Amal Taghy, Badreddine Hassam

Corresponding author: Amal Taghy, Service de Dermatologie-Vénérologie, CHU Ibn Sina, Maroc

Received: 14 Nov 2013 - Accepted: 11 Mar 2014 - Published: 12 Mar 2014

Domain: Clinical medicine

Keywords: Eléphantiasis, scrotum, organes génitaux, cancer de la prostate

©Amal Taghy et al. Pan African Medical Journal (ISSN: 1937-8688). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Amal Taghy et al. Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate. Pan African Medical Journal. 2014;17:190. [doi: 10.11604/pamj.2014.17.190.3601]

Available online at: https://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/190/full

Home | Volume 17 | Article number 190

Original article

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate

 

Amal Taghy1,2,&, Badreddine Hassam1

 

1Service de Dermatologie-Vénérologie, CHU Ibn Sina, Maroc, 22Faculté de Médecine et de Pharmacie, Med V Souissi Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Amal Taghy, Service de Dermatologie-Vénérologie, CHU Ibn Sina, Maroc

 

 

Image en médecine

L'éléphantiasis scrotal(LO) est une augmentation considérable du volume des bourses s'observant surtout en zones d'endémie filarienne mais pouvant être d'origine primitive ou secondaire à la destruction de ganglions lymphatiques pelviens et/ou inguinaux ou à une compression par certains cancers génitaux ou lymphomes. Les complications induites sont fonctionnelles, esthétiques et infectieuses retentissant sur la qualité de vie et les problèmes sexuels sont difficiles à étudier en raison de la maladie causale qui peut elle-même en engendrer. Le traitement est difficile et repose sur la chirurgie réparatrice et le traitement de la cause sous-jacente. Nous rapportant un cas d'un homme de 52 ans, sans antécédents, consultant pour un lymphoedème génital évoluant depuis deux ans. L'examen clinique objectivait une peau scrotale épaissie et scléreuse, des lésions papulo-kératosiques diffuses au niveau du scrotum et de la verge, des difficultés mictionnelles et une impuissance sexuelle. Un bilan paranéoplasique était effectué mettant en évidence un cancer de la prostate au stade T2a, N2, Mo. Le score de Gleason était à (3+2=5) et la PSA à 12ng/ml. Le patient a été transféré au service d'urologie où une prostatectomie radicale était réalisée. Un traitement chirurgical était effectué ultérieurement consistant en une exérèse-plastie en Z en un temps, un drainage par lame maintenue trois jours au niveau du scrotum et une plastie pénienne.

Figure 1: Eléphantiasis génital avec papules kératosiques couleur chaire, de tailles variables, confluentes par endroits et siégeant de façon diffuse au niveau du scrotum et de la verge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original article

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate

Original article

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate

Original article

Elephantiasis scrotal revelant un cancer de la prostate