Original article | Volume 15, Article 147, 23 Aug 2013 | 10.11604/pamj.2013.15.147.3167

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc

Hanan Handor, Moulay Zahid Bencherif

Corresponding author: Hanan Handor, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc

Received: 29 Jul 2013 - Accepted: 06 Aug 2013 - Published: 23 Aug 2013

Domain: Clinical medicine

Keywords: Kyste hydatique, orbite, exophtalmie, ophtalmoplégie

©Hanan Handor et al. Pan African Medical Journal (ISSN: 1937-8688). This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution International 4.0 License (https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Cite this article: Hanan Handor et al. Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc. Pan African Medical Journal. 2013;15:147. [doi: 10.11604/pamj.2013.15.147.3167]

Available online at: https://www.panafrican-med-journal.com/content/article/15/147/full

Home | Volume 15 | Article number 147

Original article

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc

 

Hanan Handor1,&, Moulay zahid Bencherif1

 

1Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Hanan Handor, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’hôpital des spécialités, Centre hospitalier universitaire, Rabat, Maroc

 

 

Image en médicine

Le kyste hydatique intra orbitaire est une entité clinique rare, qui touche le plus souvent l'enfant et l'adulte jeune vivant en milieu rural. Il est secondaire au développement au niveau de l'orbite du taenia Echinococcus granulosus dont l'hôte définitif est le chien et l'hôte intermédiaire est le mouton. Dans le cycle parasitaire l'Homme n'est qu'un hôte intermédiaire accidentel. Le Maroc est un pays d'endémie où l'hydatidose sévit encore et constitue une cause non exceptionnelle d'exophtalmie. A ce juste titre, nous rapportons l'observation d'un enfant âgé de 12 ans vivant à la campagne et qui a consulté aux urgences pour prise en charge d'une exophtalmie de l'oeil droit d'installation progressive. L'examen à l'admission retrouve une exophtalmie non inflammatoire, indolore, non pulsatile et irréductible de l'oeil droit avec un globe dévié vers le haut et une ophtalmoplégie complète. L'examen du fond d'oeil était normal en dehors de la présence de quelques plis choroïdiens. Le scanner orbito cérébral réalisé a mis en évidence au niveau de l'orbite droite une formation bien limitée de densité liquidienne refoulant le globe en avant et en haut. Cette formation ne prend pas le contraste à sa partie centrale mais le prend au niveau de la coque. L'abord chirurgical de l'orbite par orbitotomie antérieure a permis d'accoucher le kyste sans le rompre. Le kyste contenait un liquide eau de roche. L'examen anatomopathologique de la membrane proligère a confirmé le diagnostic de kyste hydatique orbitaire.

Figure 1: A): exophtalmie de l’œil droit avec un globe dévié vers le haut; B) TDM orbito cérébrale en coupe coronale objectivant une formation kystique de densité liquidienne au niveau de l’orbite droite (flèche); C) aspect eau de roche du liquide contenu dans le kyste; D) aspect macroscopique de la membrane proligère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Original article

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc

Original article

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc

Original article

Le kyste hydatique orbitaire: cause non exceptionnelle dÂ’exophtalmie au Maroc