Maladie de Best
Yasmine Chaoui Roqai, Khanaouchi Nawal
The Pan African Medical Journal. ;34:61. doi:10.11604/pamj..34.61.19771

Create an account  |  Sign in
AFRIKA K AFRIKA K
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in clinical medicine

Maladie de Best

Yasmine Chaoui Roqai, Khanaouchi Nawal
Pan Afr Med J. 2019; 34:61. doi:10.11604/pamj.2019.34.61.19771. Published 01 Oct 2019



La maladie de Best est une dystrophie maculaire héréditaire transmise sur le mode autosomique dominant, caractérisée par la présence de dépôts vitellins auto-fluorescents dont la séquence évolutive est stéréotypée de l'apparition à la fragmentation du matériel jusqu'à sa résorption. L'âge d'apparition compris entre 7 et 12 ans. Le plus souvent de découverte fortuite car asymptomatique sauf en présence de complications. Nous rapportons le cas d'une patiente âgée de 8 ans, fille unique, sans antécédents pathologiques particuliers. L'examen ophtalmologique retrouve une acuité visuelle corrigée à 7/10 ODG, l'examen du segment antérieur est sans particularités, l'examen du fond dœil retrouve un foyer maculaire blanc-jaunâtre (A, B). L'angiographie à la fluorescéine a objectivé une hyperfluorescence aux temps précoce suivie d'une hypofluorescence. La tomographie par cohérence optique (OCT) maculaire montre la présence d'un espace optiquement vide entre la neuro-rétine et l'épithélium pigmentaire (C, D). Un bilan a été réalisé: l'électro-oculogramme était perturbé avec un coefficient d'Arden à 146% au niveau de lœil droit et à 179% au niveau de lœil gauche. L'électro-rétinogramme, les champs visuels, et le test de vision des couleurs étaient normaux. Le fond dœil des parents était normal. Le diagnostic de maladie de BEST a été posé chez cette patiente au stade pré-vitelliforme devant l'hypofluorescence aux temps précoce, l'aspect de l'OCT et l'altération de l'élécto-rétinogramme. Les diagnostics différentiels pouvant être évoqués sont la maladie de Stargardt, la dystrophie progressive des cônes et le rétinoschisis lié à l'X. Aucun traitement n'a été proposé pour cette patiente mais une simple surveillance.


Corresponding author:
Yasmine Chaoui Roqai, Service d’Ophtalmologie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
dr.yasminechaoui@gmail.com

©Yasmine Chaoui Roqai et al. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

More images in clinical medicine

 
 
 
 
 
 
 
 
    






PAMJ Images in Medicine and Public Health are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 34 (September - December 2019)

This image


Share this image:

Filter images [Reset filter]

By language

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2019 - Pan African Medical Journal. All rights reserved