Ostéopoécilie associée à un rhumatisme psoriasique
Zeineb Alaya, Walid Osman, Laassad Hassini, Houneida Zaghouani, Nader Naouar, Elyès Bouajina
The Pan African Medical Journal. 2017;26:227. doi:10.11604/pamj.2017.26.227.12213

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Ostéopoécilie associée à un rhumatisme psoriasique

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2017;26:227. doi:10.11604/pamj.2017.26.227.12213

Received: 09/03/2017 - Accepted: 27/03/2017 - Published: 25/04/2017

Mots clés: Ostéopoécilie, radiographie, diagnostic, psoriatic arthritis

© Zeineb Alaya et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/26/227/full

Corresponding author: Zeineb Alaya, Service de Rhumatologie, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie (zeineb_a@hotmail.fr)


Ostéopoécilie associée à un rhumatisme psoriasique

Osteopecilia associated with psoriatic arthritis

Zeineb Alaya1,&, Walid Osman2, Laassad Hassini2, Houneida Zaghouani3, Nader Naouar2, Elyès Bouajina1

 

1Service de Rhumatologie, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie, 2Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Sahloul, Sousse, Tunisie, 3Service d’Imagerie Médicale, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Zeineb Alaya, Service de Rhumatologie, CHU Farhat Hached, Sousse, Tunisie

 

 

Résumé

L'otéopoécilie est une ostéopathie condensante bénigne et rare. Son association à un rhumatisme inflammatoire est très rare. Nous en rapportons un cas. Patiente âgée de 25 ans, atteinte d’un psoriasis cutané, a consulté pour douleur inguinale inflammatoire. L’examen a montré une limitation des hanches, une inégalité de longueur des membres inférieurs et une douleur à la mobilisation de la sacro-iliaque droite. La biologie a montré un syndrome inflammatoire et un bilan immunologique négatif. La radiographie du bassin a révélé une ostéopoécilie associée à une coxite destructrice. La TDM du bassin a montré en plus de la coxite et de l'ostéopoécilie une sacro-illite bilatérale. Le diagnostic d’un rhumatisme psoriasique associé à une ostéopoécilie a été retenu. La patiente a été mise sous méthotrexate et AINS. L'ostéopoécilie est souvent de découverte fortuite. Son diagnostic radiologique est impératif afin d'éviter des explorations et des traitements inutiles.


English abstract

Osteopecilia is a benign and rare condensing osteopathy. Its association with inflammatory rheumatism is very rare. We here report the case of a 25-year old patient with skin psoriasis, presenting with groin pain of inflammatory origin. Physical examination showed limitation of hip motions, lower limb-length inequality and pain on right sacroiliac mobilization. Laboratory tests showed inflammatory syndrome and negative immunological assessment. The radiograph of the pelvis revealed osteopecilia associated with destructive coxitis. CT scan of the pelvis showed coxitis and osteopecilia associated with bilateral sacroiliitis. The diagnosis of psoriatic arthritis associated with osteopecilia was retained. The patient was treated with methotrexate and NSAIDS. Osteopecilia usually is unexpectedly detected. Diagnostic radiology is essential to avoid unnecessary explorations and treatments.

Key words: Osteopecilia, radiograph, diagnosis, psoriatic arthritis

 

 

Introduction    Down

L'otéopoécilie est une ostéopathie condensante bénigne et rare [1]. Son association à un rhumatisme inflammatoire a été rarement rapporté [2]. Nous rapportons un cas d'association ostéopoécilie et rhumatisme psoriasique.

 

 

Patient et observation Up    Down

Patiente âgée de 25 ans, atteinte d’un psoriasis cutané, a consulté pour douleur inguinale droite de type inflammatoire évoluant depuis 2 ans, sans autres signes associés. L’examen a mis en évidence une mobilisation limitée des deux hanches dans tous les plans, une inégalité de longueur des membres inférieurs, une douleur à la mobilisation de la sacro-iliaque droite et un signe de Trépied positif. La biologie a montré un syndrome inflammatoire avec une VS à 89 mm (H1) et un bilan immunologique (AAN, FR, Ac anti CCP) négatif. La radiographie standard du bassin (Figure 1) a révélé de multiples lésions condensantes arrondies ou ovoïdes symétriques siégeant sur les extrémités supérieures des fémurs, des cotyles, des branches ischio-pubiennes, de la symphyse pubienne, des ailes iliaques et du sacrum en rapport avec une ostéopoécilie associées à un pincement coxo-fémoral bilatéral avec érosions de la tête fémorale et du cotyle en rapport avec une coxite destructrice. La radiographie des mains de face (Figure 2) a montré des lésions denses intéressant les os du carpe, l'extrémité inférieure du radius et du cubitus bilatérales et symétriques en rapport avec une ostéopoécilie. La TDM du bassin (Figure 3) a montré des érosions des berges des deux sacro-iliaques sans condensation en rapport avec une sacro-iliite bilatérale associée à une ostéopoécilie. Le diagnostic d’un rhumatisme psoriasique associé à une ostéopoécilie a été retenu. La patiente a été mise sous méthotrexate et AINS.

 

 

Discussion Up    Down

L'otéopoécilie ou l’ostéosclérose familiale disséminée est une ostéopathie condensante bénigne et rare, généralement transmise selon un mode autosomique dominant à expressivité variable [1]. Sa pathogénie reste inconnue [2]. Classiquement, les sujets atteints sont asymptomatiques avec découverte fortuite de l'ostéopoécilie sur des radiographies, mais 15 à 20 % décrivent des douleurs et des épanchements articulaires [2]. L'image radiologique est typique, affirmant le diagnostic [1-3]. Il s'agit de lésions arrondies ou ovoïdes, multiples, bien limitées, homogènes, extrêmement denses, situées dans les régions osseuses périarticulaires [1-4]. L'atteinte est souvent symétrique prédominant sur les épiphyses et les métaphyses des os longs, du carpe, du tarse, du pelvis et des épaules; celle des côtes, des clavicules, des vertèbres et du crâne est plus rare et moins marquée [2-4]. La scintigraphie osseuse est généralement normale [2, 4]. La tomodensitométrie et l'IRM sont inutiles pour affirmer le diagnostic [4]. L’aspect radiographique, associé à un examen clinique normal, permet de poser le diagnostic [2-4]. Le diagnostic différentiel radiologique comprend surtout l’ostéopathie striée, la mélorhéostose, la sclérose tubéreuse, les métastases osseuses condensantes et l’ostéome [2, 4, 5]. Les complications sont exceptionnelles (sarcome, sténose du canal rachidien, fracture, ostéosclérose) et les cas rapportés peuvent traduire une association fortuite [2, 3]. L'ostéopoécilie n'augmente ni la morbidité ni la mortalité. Elle ne nécessite aucun traitement étiologique [2]. Elle peut être associée à d’autres anomalies comme des anomalies squelettiques, des malformations (coarctation aortique, double uretère), des dysfonctionnements endocriniens, des anomalies dentaires, faciales et à la dacryocystite [2]. Le plus souvent l'ostéopoécilie est isolée. Cependant, des lésions cutanées peuvent être observées dans 25% des cas, à type de dermatofibrose lenticulaire disséminée définissant le syndrome de Buschke-Ollendorf, mais également de chéloïdes ou de lésions sclérodermiformes. L'association à d'autres dysplasie fibreuses comme la mélorhéostose ou l'ostéopathie striée est possible, décrite sous le nom de “dystrophie osseuse sclérosante mixte” [4]. Concernant son association aux rhumatismes inflammatoires chroniques deux cas seulement ont été rapportés dans la littérature (polyarthrite rhumatoïde, spondyloarthrite séronégative) et pour ces deux cas l’association semble fortuite [2,6].

 

 

Conclusion Up    Down

L'ostéopoécilie est une affection bénigne, souvent de découverte fortuite, dont le diagnostic radiologique est impératif afin d´éviter des explorations et des traitements inutiles. Son association à des rhumatismes inflammatoires chroniques est très rare.

 

 

Conflits d’intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d'intérêts.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Tous les auteurs ont participé à la prise en charge du patient et à la rédaction du manuscrit. Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures Up    Down

Figure 1: radiographie standard du bassin révélant de multiples lésions condensantes arrondies ou ovoïdes symétriques siégeant sur les extrémités supérieures des fémurs, des cotyles, des branches ischio-pubiennes, de la symphyse pubienne, des ailes iliaques et du sacrum en rapport avec une ostéopoécilie associées à un pincement coxo-fémoral bilatéral avec érosions de la tête fémorale et du cotyle en rapport avec une coxite

Figure 2: radiographie des mains de face montrant des lésions denses intéressant les os du carpe, l’extrémité inférieure du radius et du cubitus bilatérales et symétriques en rapport avec une ostéopoécilie

Figure 3: TDM du bassin montrant des érosions des berges des deux sacro-iliaques sans condensation en rapport avec une sacro-iliite bilatérale associée à une ostéopoécilie

 

 

Références Up    Down

  1. Benli IT, Akalin S, Boysan E, Mumcu EF, Kis M, Türkoglu D. Epidemiological, clinical and radiological aspects of osteopoikilosis. J Bone Joint Surg Br. 1992 Jul; 74(4): 504-6. PubMed | Google Scholar

  2. Borman P, Ozoran K, Aydog S, Coskun S. Osteopoikilosis: report of a clinical case and review of the literature. Joint Bone Spine. 2002 Mar; 69(2): 230-3. PubMed | Google Scholar

  3. Dasgupta R, Thomas N. Spotted bone disease. BMJ Case Rep. 2015 May 4; 2015. PubMed | Google Scholar

  4. Bachmeyer C, Langman B, Danon O, Sanguina M. Benign sclerotic lesions: osteopoikilosis. Presse Med. 2007 Sep; 36(9 Pt 1): 1212-3. PubMed | Google Scholar

  5. Mahbouba J, Mondher G, Amira M, Walid M, Naceur B. Osteopoikilosis: a rare cause of bone pain. Caspian J Intern Med. 2015 Summer; 6(3): 177-9. PubMed | Google Scholar

  6. Demir SE, Özaras N, Poyraz E, Toprak H, Güler M. Coexistence of osteopoikilosis with seronegative spondyloarthritis and spinal stenosis. J Phys Ther Sci. 2015 May; 27(5): 1625-7. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Case report

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved