Améloblastome du sinus maxillaire traité par radiothérapie
Asmaa Chehal, Rosabel Lobo, Asmaa Naim, Ignacio Azinovic
The Pan African Medical Journal. 2017;26:169. doi:10.11604/pamj.2017.26.169.8992

Create an account  |  Sign in
Healthcare India 2017 Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Améloblastome du sinus maxillaire traité par radiothérapie

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2017;26:169. doi:10.11604/pamj.2017.26.169.8992

Received: 31/01/2016 - Accepted: 31/01/2017 - Published: 24/03/2017

Mots clés: Améloblastome, maxillaire, tumeur

© Asmaa Chehal et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/26/169/full

Corresponding author: Asmaa Chehal, Centre Régional d’oncologie Al Hoceima, Maroc (casmaa@hotmail.com)


Améloblastome du sinus maxillaire traité par radiothérapie

Ameloblastoma of the maxillary sinus treated with radiation therapy

Asmaa Chehal1,&, Rosabel Lobo2, Asmaa Naim1, Ignacio Azinovic2

 

1Centre Régional d’oncologie Al Hoceima, Maroc, 2Instituto Madrileño de Oncologia, IM Oncology, Espagne, 3Université Mohammed VI des Sciences de la Santé, Hôpital Cheikh Khalifa

 

 

&Auteur correspondant
Asmaa Chehal, Centre Régional d’oncologie Al Hoceima, Maroc

 

 

Résumé

L’améloblastome est une tumeur odontogène bénigne à caractère agressif qui nécessite un diagnostic précoce et un traitement adéquat. Son site habituel est la mandibule et la chirurgie radicale demeure le traitement de référence. Nous rapportons le cas d’un améloblastome à localisation sinusienne maxillaire localement très avancé que nous avons traité par radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité. L’évolution a été marquée par une rémission de la maladie avec un recul de 24 mois. La localisation maxillaire d’un améloblastome est rarement décrite, diagnostiquée à un stade tardif le plus souvent où la chirurgie optimale est impossible. A travers cette observation nous démontrons que la radiothérapie constitue une véritable alternative thérapeutique dans les formes évoluées et inopérables des améloblastomes.


English abstract

Ameloblastoma is a benign aggressive odontogenic tumor which requires early diagnosis and appropriate treatment. It commonly affects the mandible and radical surgery is the gold standard treatment. We report the case of a patient with ameloblastoma in extremely advanced phase affecting the maxillary sinus who was treated with intensity modulated conformal radiation therapy. Patient’s evolution was marked by complete remission maintained after 24 months follow-up. Maxillary ameloblastoma is not well documented in the literature. It is usually diagnosed at the later stage when optimal surgery cannot be performed. This case study aimed to demonstrate that radiation therapy is a real therapeutic alternative in the treatment of advanced and inoperable forms of ameloblastoma.

Key words: Ameloblastoma, maxillary, tumor

 

 

Introduction    Down

L’améloblastome est une tumeur bénigne odontogène rare à caractère agressif qui se localise le plus souvent au niveau mandibulaire. Les localisations maxillaires supérieures sont rarement décrites. Son évolution est lente mais se caractérise par la fréquence des récidives essentiellement après une chirurgie conservatrice [1]. Nous rapportons un cas particulier d’un patient présentant un améloblastome du sinus maxillaire traité par radiothérapie avec modulation d’intensité. A travers cette observation nous illustrons l’intérêt de la radiothérapie dans le traitement des améloblastomes.

 

 

Patient et observation Up    Down

Il s’agit d’un patient de 73 ans, qui a consulté pour une lésion intra-buccale saignante évoluant depuis deux ans. Le scanner cervico-faciale avait montré un volumineux processus du sinus maxillaire droit avec infiltration de la muqueuse jugale et l’arcade alvéolaire droite. Ce processus tumoral mesure 65mm de grand axe avec une extension aux muscles masticateurs et à l’oropharynx Figure 1. Le bilan a été complété par une IRM qui a confirmé l’importance de l’extension tumorale Figure 2. La biopsie et l’étude anatomopathologique a objectivé un améloblastome sans signe de malignité Figure 3. Ce cas a été discuté en réunion de concertation pluridisciplinaire, l’exérèse radicale était techniquement difficile vu la taille tumorale et la proximité des organes critiques d’où un traitement à base de radiothérapie a été retenue. L’irradiation a été faite par une radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité à la dose de 60Gy, 2Gy/séance et 5 séance /semaine au photon X de haute énergie 6MV. Ceci a permet une meilleur conformation de la dose à la masse tumorale avec une bonne préservation des organes à risque Figure 4.

 

L’évolution a été marquée par une bonne réponse clinique et radiologique. De même aucune complication n’a été rapportée. Une IRM de contrôle faite à trois mois de la fin de la radiothérapie a conclu à une diminution très remarquée de la masse tumorale. Le suivi a consisté en un examen clinique trimestriel et la réalisation régulière d’IRM de contrôle semestrielle qui ont confirmé l’absence de récidive locale clinique et radiologique avec un recul de 24 mois après la fin de la radiothérapie.

 

 

Discussion Up    Down

L’améloblastome est une tumeur odontogène bénigne à caractère agressif et potentiellement récidivante. Représente 1% des tumeurs maxillaires [2]. L’âge médian de survenue est de 35 ans, avec une légère prédominance féminine. Le maxillaire inferieur est atteint dans 80% des cas [3]. Les circonstances de découverte sont dominées par les déformations faciales et les chutes dentaires. La tumeur est indolore dans la majorité des cas. L’image radiologique la plus caractéristique est celle des « bulles de savon », traduisant une destruction osseuse poly géodique soufflant la corticale osseuse [4].

 

Le risque de récidive est de l’ordre de 50 à 72 % des cas. Il est majeur après une chirurgie conservatrice. Le traitement radical consiste en une exérèse large avec des marges saines de 1,5 à 2 cm. Entraînant des taux de contrôle local dépassant 90% [5]. Sauf que cette chirurgie optimale n’est pas toujours possible surtout que le diagnostic se fait à des stades tardifs notamment dans les formes maxillaires.

 

En revanche, la radiothérapie a trouvé aussi sa place dans le traitement des améloblastomes. Reynolds a publie le premier cas d’améloblastome irradié et il a proposé la radiothérapie pour les tumeurs localement avancées non opérables ou en cas de refus de la chirurgie [6]. Ainsi qu’en 1984 Atkinson a publié une série de patients traités par radiothérapie avec une bonne évolution [7]. Depuis lors, d’autres observations sur le rôle de la radiothérapie dans le traitement curatif de l’améloblastome ont été publiés concernant des cas d’améloblastome mandibulaire ayant bien répondu à une radiothérapie externe de 60Gy [8].

 

Nous présentons à travers ce travail un cas d´améloblastome du sinus maxillaire localement avancés que nous avons traité par une radiothérapie externe avec une dose de 60Gy à raison de 2Gy/séance et 5 séance /semaine au photon X de haute énergie 6MV. Et pour une meilleur optimisation de traitement nous avons utilisé la technique RCMI (radiothérapie avec modulation de l’intensité) ce qui a permet une bonne réponse tumorale avec une meilleur tolérance de la radiothérapie par les organes à risque malgré la taille tumorale et sa localisation. Cette observation, démontre l’intérêt de la radiothérapie dans les formes non opérables de l’améloblastome surtout avec l’utilisation d’une technique adaptée telle que la radiothérapie conformationnelle par modulation d’intensité.

 

 

Conclusion Up    Down

Bien que les cas d’améloblastome traités par radiothérapie soit rare la radiothérapie retrouve sa place dans les tumeurs localement avancées ou en cas de refus de la chirurgie. La Radiothérapie conformationnelle par modulation d’intensité est une réelle avancée thérapeutique qui permet de délivrer la dose adéquate à la tumeur tout en protégeant les organes à risque de voisinage.

 

 

Conflits d’intérêts Up    Down

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d'interêts.

 

 

Contributions des auteurs Up    Down

Tous les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures Up    Down

Figure 1: volumineux processus du sinus maxillaire droit

Figure 2: IRM de la masse tumorale

Figure 3: étude anatomopathologique objectivant un améloblastome sans signe de malignité

Figure 4: distribution de la dose par IMRT

 

 

Références Up    Down

  1. Masthan KM, Anitha N, Krupaa J, Manikkam S. Ameloblastoma. J Pharm Bioallied Sci. 2015 Apr;(7 Suppl 1):167-70. PubMed | Google Scholar

  2. Canon RC. Clinical and Pathologic Diagnosis: Pathology quiz case. Arch Otolaryngol Head Neck Surg. 1986;112:890-2. Google Scholar

  3. Mendenhall WM, Werning JW, Fernandes R, Malyapa RS, Mendenhal NP. Ameloblastoma. Am J Clin Oncol. 2007 Dec;30(6):645-8. PubMed | Google Scholar

  4. Dunfee BL, Sakai O, Pistey R, Gohel A. Radiologic and pathologic characteristics of benign and malignant lesions of the mandible. Radiographics. 2006 Nov-Dec;26(6):1751-68. PubMed | Google Scholar

  5. Vallicioni J, Loum BB, Dassonville O, Poissonnet G, Ettore F, Demard F. Les améloblastomes. Annales d'Otolaryngologie et de Chirurgie Cervico-faciale. 2007 sept;124(4):166–171. PubMed | Google Scholar

  6. Reynolds WR, Pacyniak J. Ameloblastoma: radioresistant or radiosensitive. J Mo Dent Assoc. 1982;62(6):36-38. PubMed | Google Scholar

  7. Atkinson C, Harwood AR, Cummings BJ. Ameloblastoma of the jaw: a reappraisal of the role of megavoltage irradiation. Cancer. 1984;53(4):869-873. PubMed | Google Scholar

  8. El Mazghi A et al. Rôle de la radiothérapie dans le traitement de l’améloblastome: à propos de deux cas. Pan African Medical Journal. 2014 Sep 26;19:89. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved