Angiosarcome métastatique de la cuisse: complication rare du lymphoedème
Redouane Ouakrim, Mustapha Mahfoud
The Pan African Medical Journal. 2015;22:70. doi:10.11604/pamj.2015.22.70.8000

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Angiosarcome métastatique de la cuisse: complication rare du lymphoedème

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:70. doi:10.11604/pamj.2015.22.70.8000

Received: 18/09/2015 - Accepted: 23/09/2015 - Published: 28/09/2015

Mots clés: Angiosarcome, lymphoedème, tumeur, métastase

© Redouane Ouakrim et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/70/full

Corresponding author: Redouane Ouakrim, Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc (redouane.ouakrim@gmail.com)


Angiosarcome métastatique de la cuisse: complication rare du lymphoedème

 

Redouane Ouakrim1,&, Mustapha Mahfoud1

 

1Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Redouane Ouakrim, Service de Chirurgie Orthopédique, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Les angiosarcomes sont des tumeurs endothéliales malignes représentant moins de 1% des sarcomes. Dans 10 à 15% des cas ils surviennent sur des zones préalablement irradiées ou sur lymphœdème. Cliniquement, ils se manifestent par placardsou nodules cutanés, infiltrés, érythémateux ou ecchymotiques,parfois associés à des lésions bulleuses séro-hématiques et des ulcérationsdouleureuses.Le diagnostic estconfirmé par l'histologie, qui montre une prolifération de cellules endothéliales atypiques identifiée par immunohistochimie. Le pronostic reste trèsmauvais, quel que soit le traitement. Les lésions sont souvent multifocales d'emblée ou dans les mois qui suivent le diagnostic et lesmétastases sont surtout pulmonaires. Le traitement repose sur la chirurgie et la radiothérapie. La chimiothérapie est réservée aux formes inopérables et métastatiques. Nous rapportons le cas d'une patiente de 76 ans, consultait pour masse tumorale de la face interne de la cuisse gauche sur un terrain de lymphoedème chronique. La biopsie de la masse confirmait le diagnostic d'angiosarcome. Le bilan d'extension révélant des métastases pulmonaires et hépatiques. La patiente est décédée 2 mois après le diagnostic de sa maladie.

Figure 1: masse tumorale angiomateuse de la cuisse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved