La rupture spontanée de carcinome hépatocellulaire: un diagnostic d’urgence à connaître
Ammar Mahmoudi, Mezri Maâtouk
The Pan African Medical Journal. 2015;22:65. doi:10.11604/pamj.2015.22.65.7937

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

La rupture spontanée de carcinome hépatocellulaire: un diagnostic d’urgence à connaître

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:65. doi:10.11604/pamj.2015.22.65.7937

Received: 12/09/2015 - Accepted: 20/09/2015 - Published: 23/09/2015

Mots clés: Foie, carcinome hépatocellulaire, scanner, embolisation, chimioembolisation intra-artérielle hépatique

© Ammar Mahmoudi et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/65/full

Corresponding author: Ammar Mahmoudi, Service de Chirurgie Générale et Digestive, CHU Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie (mahmoudi_a1975@yahoo.fr)


La rupture spontanée de carcinome hépatocellulaire: un diagnostic d’urgence à connaître

 

Ammar Mahmoudi1,&, Mezri Maâtouk2

 

1Service de Chirurgie Générale et Digestive, CHU Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie, 2Service d’Imagerie Médicale, CHU Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Ammar Mahmoudi, Service de Chirurgie Générale et Digestive, CHU Fattouma Bourguiba de Monastir, Tunisie

 

 

Image en médecine

La rupture spontanée de carcinome hépatocellulaire (CHC) représente une complication relativement rare et potentiellement fatale. Les situations cliniques sont différentes depuis l'hémorragie compensée jusqu'à la rupture péritonéale massive entraînant un hémopéritoine abondant mettant en jeu le pronostic vital. Le diagnostic repose sur le scanner qui détecte la tumeur et l'éventuelle extravasation si le saignement est actif. La mise en évidence de l'extravasation se fait parfois au temps artériel, mais elle est presque toujours visible au temps portal. L'embolisation est le premier traitement en urgence à envisager dans la rupture de CHC ce qui ne préjuge pas d'une autre prise en charge ultérieure en cas d'évolution favorable. Avec un taux de succès dépassant 90%, il s'agit d'une méthode peu invasive en comparaison avec la chirurgie. On peut effectuer soit une embolisation simple, soit d'emblée une chimio-embolisation lipiodolée. Nous rapportons l'observation d'un patient âgé de 60 ans chez qui a été découvert il y a un mois un CHC de 7 cm du foie gauche sur foie cirrhotique. Il avait présenté cinq heures avant sa consultation une épigastralgie brutale et intense associée à une distension abdominale, un retentissement hémodynamique et une déglobulisation (Hb:7,5 g/dl). Le scanner abdominal (A, B) a montré un CHC du foie gauche compliqué d'hémorragie intrapéritonéale de moyenne abondance avec une extravasation du produit de contraste en flaque péritumorale. Après transfusion sanguine et stabilisation de son état hémodynamique, il lui a été réalisé une chimio-embolisation (C, D) permettant de contrôler le saignement. Les suites immédiates étaient favorables.

 

 

Figure 1: (A) TDM abdominale après injection de produit de contraste au temps portal: masse tissulaire protrusive du lobe gauche hypodense hétérogène associée à un épanchement intra-péritonéale avec composante hyperdense en rapport avec un hémopéritoine (flèche) avec fuite active du produit de contraste en regard d’une perte de contour focale de la masse (tête de flèche) ; (B) TDM abdominale en contraste spontané (reconstruction coronale): masse sous capsulaire du lobe gauche de densité hétérogène avec des plages hyperdenses en son sein en rapport avec un saignement récent (flèche) associée à un hémopéritoine (tête de flèche); (C) artériographie hépatique pré-embolisation: blush tumoral (correspondant au carcinome hépatocellulaire) avec saignement actif (tête de flèche); (D) artériographie hépatique (branche gauche) post-embolisation: absence de saignement actif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved