Teigne favique traitée par la terbinafine chez un enfant de 11 ans
Khalid Lahmadi, Mohamed Elhaouri
The Pan African Medical Journal. 2015;22:368. doi:10.11604/pamj.2015.22.368.6705

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Teigne favique traitée par la terbinafine chez un enfant de 11 ans

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:368. doi:10.11604/pamj.2015.22.368.6705

Received: 31/03/2015 - Accepted: 09/04/2015 - Published: 14/12/2015

Mots clés: Favus,terbinafine,Trichophyton schoenleini, griséofulvine

© Khalid Lahmadi et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/368/full

Corresponding author: Khalid Lahmadi, Laboratoire de Biologie de l’Hôpital Militaire Moulay Ismail de Meknès (HMMI), Meknès, Maroc (elyazid-khalid@hotmail.com)


Teigne favique traitée par la terbinafine chez un enfant de 11 ans

 

Khalid Lahmadi1,&, Mohamed Elhaouri2

 

1Laboratoire de Biologie de l’Hôpital Militaire Moulay Ismail de Meknès, Meknès, Maroc, 2Service de Dermatologie de l’Hôpital Militaire Moulay Ismail de Meknès, Meknès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Khalid Lahmadi, Laboratoire de Biologie de l’Hôpital Militaire Moulay Ismail de Meknès (HMMI), Meknès, Maroc

 

 

Image en médecine

Patient âgé de 11 ans qui s'est présenté avec des lésions étendues du cuir chevelu. Au milieu de ces lésions, les cheveux étaient ternes. A leur base se trouvait une dépression circulaire recouverte d'une masse croûteuse, de couleur jaunâtre (A). La lésion dégageait une odeur nauséabonde. L'examen mycologique des cheveux atteints était positif. La culturesur milieu Sabouraud chloramphénicol et Sabouraud chloramphénicol + actidione a permis l'isolement Trichophyton schoenleinii (B). Le diagnostic d'une teigne faviquea été retenu. L'enfant a été mis sous terbinafine 125mg/jour en une seule prise quotidienne par voie orale pendant quatre semaines associée à un traitement local par l'econazole 1% crème en deux applications par jour. L'évolution a été marquée par la disparition des lésions inflammatoires et persistance des plaques alopéciques (C, D). La terbinafine est un antifongique qui commence de plus en plus à être utilisé pour le traitement des teignes du cuir chevelu. Son AMM a été obtenu pour les patients âgés de plus de 15 ans. Cependant, certaines études ont montré une bonne tolérance de ce médicament chez des enfants moins âgés. La terbinafine, utilisée à la dose de 4 à 5mg/kg/jour en une prise quotidienne par voie orale pendant une durée moyenne de quatre semaines, serait plus efficace que la griséofulvine à la dose de 20 à 25mg/kg/jour en deux prises pendant 6 à 8 semaines sur les teignes du cuir chevelu dues aux champignons du genre Trichophyton. La terbinafine s'est révélé efficace chez notre patient.

 

 

Figure 1: A) teigne favique (GODET FAVIQUE); B) colonie de Trichophyton schoenleinii en culture sur milieu Sabouraud chloramphénicol; C,D) évolution après traitement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 26 (Jan - Apr 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved