Une mélanonychie suspecte révélant un syndrome de Laugier Hunziker
Ramli Inssaf, Senouci Karima
The Pan African Medical Journal. 2015;22:291. doi:10.11604/pamj.2015.22.291.8203

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Une mélanonychie suspecte révélant un syndrome de Laugier Hunziker

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:291. doi:10.11604/pamj.2015.22.291.8203

Received: 16/10/2015 - Accepted: 12/11/2015 - Published: 24/11/2015

Mots clés: Mélanonychie, maladie de Laugier Hunziker, mélanome

© Ramli Inssaf et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/291/full

Corresponding author: Ramli Inssaf, Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat Maroc (inssaf.ramli@gmail.com)


Une mélanonychie suspecte révélant un syndrome de Laugier Hunziker

 

Ramli Inssaf1,&, Senouci Karima1

 

1Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Ramli Inssaf, Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat Maroc

 

 

Image en médecine

Le syndrome de Laugier Hunziker (SLH) est une affection rare, d'étiologie inconnue, décrite initialement en 1970 par Laugier et Hunziker. Elle touche les adultes de phototype clair avec une prédominance féminine. Ce syndrome est caractérisépar la présence des macules lenticulaires, bien limitées, de couleur variable, siégeant au niveau des lèvres et de la cavité buccale. L'atteinte unguéale se voit chez plus de 60% des cas. Trois types de pigmentation unguéale ont été décrits. Le signe de Hutchinson peut être positif posant le problème de diagnostic différentiel avec un mélanome unguéal, surtout lorsqu'il s'agit d'une atteinte monodactylique. Le SLH fait partie des pigmentations mélaniques lenticulaires acquises et bénignes. Aucun cas de transformation maligne n'a été rapporté. Le traitement est purement esthétique, le laser Nd-Yag reste la technique de choix,le risque de récidive n'est pas négligeable.Nous rapportons le cas d'une SLH révélée par une mélanonychie longitudinale suspecte. L'étude dermoscopique et histologique de l'ongle ont permis d'éliminer un mélanome. L'examen cutanéo-muqueux a objectivé des macules lenticulaires des lèvres, du menton et de la région péri-anale. Une abstention thérapeutique a été décidée associée à une surveillance régulière de la patiente.

 

 

Figure 1: mélanonychie hétérogène avec un signe de Hutchinson positif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 26 (Jan - Apr 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved