Carcinome à cellules de Merkel: Une nouvelle observation
Ramli Inssaf, Hassam Badredine
The Pan African Medical Journal. 2015;22:256. doi:10.11604/pamj.2015.22.256.8202

Create an account  |  Sign in
PAMJ Conf Proceedings PAMJ Conf Proceedings
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Carcinome à cellules de Merkel: Une nouvelle observation

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:256. doi:10.11604/pamj.2015.22.256.8202

Received: 16/10/2015 - Accepted: 04/11/2015 - Published: 18/11/2015

Mots clés: Carcinome de Merkel, nodule, tumeur neuroendocrin

© Ramli Inssaf et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/256/full

Corresponding author: Ramli Inssaf, Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc (inssaf.ramli@gmail.com)


Carcinome à cellules de Merkel: Une nouvelle observation

 

Ramli Inssaf1,&, Hassam Badredine1

 

1Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Ramli Inssaf, Service de Dermatologie et Vénérologie, CHU Ibn Sina, Université Mohammed V, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Le carcinome à cellules de Merkel (CCM) est une tumeur neuroendocrine très rare, de localisation cutanée primitive et d'évolution très grave. Sur le plan clinique, il s'agit d'un nodule inflammatoire dermo-hypodermique dur, bien circonscrit, dont la taille moyenne est de 1 à 3 cm, localisé sur les membres ou le visage. Des études récentes ont permis d'isoler un nouveau virus étroitement associé au CCM, dénommé MCPyV. Ce virus, appartenant à la famille des polymavirus, a suscité un regain d'intérêt, tant pour le suivi et la prise en charge médicale que du point de vue cognitif. Le traitement du CCM est mal défini. La chirurgie reste le principal traitementaux stades localisés (stade I et II). La radiothérapie adjudante augmente de façon significative le taux de survie à deux ans. Dans les formes métastatiques, la chimiothérapie peut être utilisée comme un traitement palliatif. Par ailleurs, les thérapies ciblées restent l'espoir dans ces formes avancées. Nous rapportons le cas d'un homme de 93 ans, consultait pour un nodule angiomateux ferme de l'avant bras gauche (A) dont l'étude immuno-histologique a permis de retenir le diagnostic d'un CCM (B). Une chimiothérapie palliative à base de Cisplatin était indiquée. Le patient est décédé 8 mois après le diagnostic du CCM.

 

 

Figure 1: A) nodule ferme érythémato-violacé de la face externe de l’avant bras; B) prolifération tumorale massive monomorphe à activité mitotique élevée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved