Un cas de rétinopathie pigmentaire avancée
Fatima Zohra El Meriague, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. 2015;22:214. doi:10.11604/pamj.2015.22.214.5394

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Un cas de rétinopathie pigmentaire avancée

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:214. doi:10.11604/pamj.2015.22.214.5394

Received: 12/09/2014 - Accepted: 18/10/2014 - Published: 10/11/2015

Mots clés: Rétinite pigmentaire, nyctalopie, cônes, batônnets

© Fatima Zohra El Meriague et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/214/full

Corresponding author: Fatima Zohra El Meriague, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’Hôpital des Spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc (fazaha2@hotmail.com)


Un cas de rétinopathie pigmentaire avancée

 

Fatima Zohra El Meriague1,&, Rajae Daoudi1

 

1Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’Hôpital des Spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Fatima Zohra El Meriague, Université Mohammed V Souissi, Service d’Ophtalmologie A de l’Hôpital des Spécialités, Centre Hospitalier Universitaire, Rabat, Maroc

 

Image en médecine

Il s'agit d'une patiente de 18 ans, qui présente depuis 2 ans une baisse progressive de l'acuité visuelle et une nyctalopie au niveau des 2 yeux. A l'examen, l'acuité visuelle au niveau de l'œil droit est à 1/10 et au niveau de l'œil gauche à 2/10. Le tonus est à 12 mmhg. L'examen du segment antérieur est normal. L'examen du fond d'œil montre une rétinopathie pigmentaire très étendue. La rétinite pigmentaire constitue un groupe de troubles oculaires héréditaires rares des photorécepteurs ou de l'épithélium pigmentaire de la rétine entrainant une perte progressive profonde de la vision ou une cécité. Les manifestations cliniques sont très variables: une nyctalopie, une réduction du champ visuel, des troubles de la vision des couleurs et des photopsies. L'évolution est très lente sur plusieurs dizaines d'années. Quand la maladie est présente à la naissance, elle peut être confondue avec l'amaurose congénitale de Leber et la dystrophie des cônes. Il n'existe pas, à l'heure actuelle, de traitement permettant de guérir de la rétinite pigmentaire. Quelques précautions peuvent ralentir la progression de la maladie. Le port de verres protecteurs et filtrants adaptés, protégeant de la luminosité et des rayons ultraviolets est recommandé. Leur but est surtout de diminuer la sensation d'éblouissement. Un apport en vitamine A et E pourrait ralentir l'altération des cellules impliquées, les cônes et les bâtonnets. Cet effet bénéfique reste encore très discuté par la communauté médicale et scientifique.

 

Figure 1: fond d’œil montrant une rétinite pigmentaire avancée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved