Rétinite à cytomégalovirus chez un patient atteint de rectocolite hémorragique sous azathioprine
Wafa Ammari, Olfa Berriche
The Pan African Medical Journal. 2015;21:227. doi:10.11604/pamj.2015.21.227.7489

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Rétinite à cytomégalovirus chez un patient atteint de rectocolite hémorragique sous azathioprine

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;21:227. doi:10.11604/pamj.2015.21.227.7489

Received: 12/07/2015 - Accepted: 21/07/2015 - Published: 30/07/2015

Mots clés: Rétinite, cytomégalovirus,rectocolite

© Wafa Ammari et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/21/227/full

Corresponding author: Olfa Berriche, Service de Médecine Interne, Hôpital Taher Sfar, Mahdia Tunisie (olfaberriche@gmail.com)


Rétinite à cytomégalovirus chez un patient atteint de rectocolite hémorragique sous azathioprine

 

Wafa Ammari1, Olfa Berriche2,&

 

1Service d’Ophtalmologie, Hôpital Taher Sfar, Mahdia, Tunisie, 2Service de Médecine Interne, Hôpital Taher Sfar, Mahdia Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Olfa Berriche, Service de Médecine Interne, Hôpital Taher Sfar, Mahdia Tunisie

 

 

Image en médecine

Au cours des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), la fréquence de l'infection par le cytomégalovirus (CMV) est rare, variant entre 0,53% et 3,4%. Il s'agit le plus souvent d'une réactivation virale, plutôt que d'une primo-infection. La rétinite à CMV au cours d'une rectocolite hémorragique (RCH)est déjà rapportée, mais les liens de causalité ne sont pas clairement établis. Les capacités immuno-modulatrices du CMV et l'immunosuppression nécessaire au traitement de la maladie pourraient entretenir la réplication virale. Nous rapportons l'observation d'un patient âgé de 56 ans suivi pour RCH résistante, il était traité par azathioprine, quelques mois plus tard il se plaignait d'une asthénie avec une baisse de l'acuité visuelle, elle était évaluée de loin à 7/1O pour l'œil droit et 4/10 pour l'œil gauche. Le fond d'œil montrait la présence d'hémorragies et de nodules cotonneux à droite et un foyer de rétinite nasal actif, extensif à gauche. L'Angiographie à la fluorescéine objectivait une hypofluorescence rétinienne en faveur d'un foyer de rétinite profond gauche. Dans ce contexte d'immunodépression et devant l'aspect clinique évocateur, le diagnostic retenu était celui d'une rétinite à CMV dont le développement a probablement été favorisé par l'azathioprine. Le patient était mis sous Ganciclovir avec une évolution favorable.

 

 

Figure 1: (A) fond d'oeil à droite: présence d'hémorragies et de nodules cotonneux; (B) fond d'oeil à gauche: foyer de rétinite nasal actif extensif; (C) angiographie a la fluorescéine: hypofluorescence rétinienne en faveur d'un foyer de rétinite profond de l'OG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved