Enorme ostéosarcome tibiale: à propos d’un cas historique
Abderrahman El Mazghi, Khalid Hassouni
The Pan African Medical Journal. 2015;20:430. doi:10.11604/pamj.2015.20.430.6293

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Enorme ostéosarcome tibiale: à propos d’un cas historique

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;20:430. doi:10.11604/pamj.2015.20.430.6293

Received: 07/02/2015 - Accepted: 17/02/2015 - Published: 29/04/2015

Mots clés: Ostéosarcome, tibiale, négligé

© Abderrahman El Mazghi et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/20/430/full

Corresponding author: Abderrahman El mazghi, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Service de Radiothérapie, CHU Hassan II, Fès, Maroc (elmazghi@hotmail.com)


Enorme ostéosarcome tibiale: à propos d’un cas historique

 

Abderrahman El Mazghi1,&, Khalid Hassouni1

 

1Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Service de Radiothérapie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Abderrahman El mazghi, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah, Service de Radiothérapie, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

Image en médecine

L'ostéosarcome est la plus fréquente des tumeurs malignes primitives de l'os avec une incidence annuelle de 4,8 par million d'habitants de moins de 20 ans. Soixante pour cent d'entre eux surviennent chez les enfants âgés de 10 à 20 ans. Le traitement chirurgical radical était le traitement de l'ostéosarcome avant les années 1970. Il n'entraînait que 10 à 15 % de survie à cinq ans. Depuis la découverte dans les années 1970 de la chimio-sensibilité de cette tumeur, le traitement de l'ostéosarcome a complètement changé. Les progrès de la chimiothérapie et de la chirurgie conservatrice ont contribué à diminuer les indications de la radiothérapie d'autant plus que l'ostéosarcome est décrit de longue date comme radio-résistant, avec pour corollaire la nécessité de délivrer de hautes doses d'irradiation supérieures à 60 Gy avec un fractionnement et un étalement classiques, pour permettre la stérilisation tumorale. La radiothérapie externe peut cependant être discutée en tant que traitement local à visée curative des tumeurs inopérables ou en tant que traitement adjuvant post-chirurgical dans certains cas. Nous rapportons le cas d'une jeune patiente de 18 ans, sans antécédent particulier, qui présentait un ostéosarcome conventionnel de haut grade du tiers supérieur de la jambe droite négligé, de 25 cm de grand axe,non métastatique sur le scanner thoraco-abdomino-pelvien et la scintigraphie osseuse. La patiente est décédée après la première cure de chimiothérapie et avant tout acte chirurgical.

 

 

Figure 1: énorme masse tumorale, hémorragique du tiers supérieur de la jambe droite

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved