Luxation traumatique négligée de la hanche traitée par arthroplastie totale de la hanche : à propos de 2 cas
Bensaad Soufiane, Hammou Naserddine, Mechchat Atif, El Ibrahimi Abdelhamim, Shimi Mohemmed, Elmrini Abdelmjide
The Pan African Medical Journal. 2015;20:313. doi:10.11604/pamj.2015.20.313.4325

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Luxation traumatique négligée de la hanche traitée par arthroplastie totale de la hanche : à propos de 2 cas

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;20:313. doi:10.11604/pamj.2015.20.313.4325

Received: 06/04/2014 - Accepted: 21/08/2014 - Published: 31/03/2015

Mots clés: Luxation négligée, nécrose, coxarthrose, prothèse totale de la hanche

© Bensaad Soufiane et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/20/313/full

Corresponding author: Bensaad Soufiane, Service de Chirurgie Osté-Oarticulaire B4, CHU Hassan II, Fez, Maroc (toubib-20@hotmail.com)


Luxation traumatique négligée de la hanche traitée par arthroplastie totale de la hanche : à propos de 2 cas

 

Bensaad Soufiane1,&, Hammou Naserddine1, Mechchat Atif1, El Ibrahimi Abdelhamim1, Shimi Mohemmed1, Elmrini Abdelmjide1

 

1Service de Chirurgie Ostéoarticulaire B4 CHU, Hassan II, Fez, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Bensaad Soufiane, Service de Chirurgie Osté-Oarticulaire B4, CHU Hassan II, Fez, Maroc

 

 

Résumé

Les luxations négligées de la hanche sont des lésions exceptionnelles. Elle concerne généralement des traumatismes graves, où les lésions ostéo-articulaires ne sont pas minutieusement recherchées, ou relayer au second plan. L'évolution inéluctable se fait vers la nécrose de la tête fémorale et la coxarthrose. L'arthroplastie permet de raccourcir cette évolution et de réinsérer rapidement ces patients.

 

 

Introduction

Les luxations négligées de la hanche sont des lésions des traumatismes graves où les lésions ostéo-articulairesne ne sont pas minutieusement recherchées. L'évolution est marquée par la nécrose de la tête fémorale et la coxarthrose. L'arthroplastie permet permet de ponter cette évolution. A travers deux observations nous décrivons les différents aspects cliniques, et radiologiques, pronostiques et thérapeutiques de cette pathologie.

 

 

Patient et observation

Observation numéro 1:

 

A.R, patiente âgée de 38 ans, victime d'une chute de d'un lieu élevée, ayant occasionné un traumatisme de la hanche droite, associé à un traumatisme crânien grave responsable d'un coma. Le traumatisme de la hanche est resté négligée. Elle avait consulté deux années après pour raccourcissement du membre inferieur droit, douleur de la hanche avec un périmètre de marche de 5 min, avec une grosse boiterie. L'examen révélait une inégalité de longueur de 5 cm et une raideur de la hanche. La mobilisation était douloureuse. Le moyen fessier était à 2, le Trendelenburg était positif. La radiographie standard montrait une luxation haute non appuyée de la tête fémorale, qui était manifestement nécrosée (Figure 1). La patiente a été opéré par voie d'abord postéro-externe de Moore, la réduction avait nécessité une grande libération du moyen fessier, pour éviter la trochanterotomie et la ténotomie des adducteurs. Le cotyle était comblé de fibrose. La mise en place d'une prothèse cimentée à double mobilité était décidée pour éviter l'instabilité post-opératoire relative à la rétraction musculaire. Les suites postopératoires étaient simples, le contrôle postopératoire était bon (Figure 2). Actuellement les deux membres sont isolongs, la marche est stable, sans aide externe, indolore et la mobilité quasi normale. Le score de Haris est de 96, après un recule de 18 mois.

 

Observation numéro 2:

 

E.A, patient de 28 ans, victime d'un accident de la voie publique, occasionnant chez lui un traumatisme de la hanche droite associé à un traumatisme crânien grave obligeant le patient à séjourner en réanimation. Le traumatisme de la hanche est resté négligée. Quarante cinq jours après le traumatisme et devant la persistance d'une impotence fonctionnelle totale du membre inférieur droit le patient a consulté. L'examen clinique a objectivé un raccourcissement du membre inférieur droit de 3 cm, une raideur de la hanche droite et une mobilité douloureuse de cette hanche. La radiographie standard montrait une luxation haute non appuyée de la tête fémorale associée à une fracture de la paroi postérieure du cotyle (Figure 3). Le patient a été opéré par voie d'abord postéro-externe de Moore, avec mise en place d'une prothèse totale de la hanche hybride avec tige fémorale cimentée et cotyle à hydroxi apatite vissée. Les suites postopératoires étaient simples, le contrôle postopératoire était bon (Figure 4). Les deux membres sont isolongs, la marche est stable, sans aide externe, indolore et la mobilité quasi normale. Le score de Haris est de 95, après un recule de 22 mois.

 

 

Discussion

Les luxations postérieures négligées de la hanche sont l'apanage de polytraumatisé où les lésions de l'appareil locomoteur passent inaperçues ou sont relayées au second plan [1]. Le risque de nécrose de la tête fémorale et d'arthrose est majeur [2-4], d'autant que la lésion est ancienne [5,6]. Le pronostic est meilleur chez l'enfant [7]. L'association à une fracture de la tête fémorale amplifie le risque de nécrose avasculaire. Dans plusieurs séries de luxations postérieures négligées de la hanche, toute les fractures luxation de types 5 d'Hepstein réduites entre 3ème jour et 3ème mois, avaient un mauvais pronostic et une arthroplastie de 1ère intention est recommandée [8]. Nous avons adopté cette attitude d'autant sue la lésion était ancienne de 45 jours. D'autres rapportent de bons résultats, par traction continue, après 6mois à 3 ans de recul [9]. Dans une étude de réduction avec ostéosynthèse des fractures luxations, Letournel avait constaté la nécrose dans 2 cas sur 3 [10]. Le pronostic est d'autant plus réservé qu'il s'agit d'un polytraumatisme, l'état de choc altère d'avantage la perfusion de la tête fémorale [11]. La mise en place d'une arthroplastie nous parait plus réaliste en vue de toutes ces données, pour éviter cette évolution grevée d'un haut risque de nécrose et d'arthrose. La lésion du nerf sciatique, est un risque décrit dans 0 à 20 % des cas. Mais le risque de lésion iatrogénique, existe dans la chirurgie prothétique en raison des modifications de repères anatomiques et de la fibrose prés du cotyle, parfois engainant le nerf. Son repérage est d'une importance capitale pour éviter de le léser en per-opératoire.

 

 

Conclusion

La luxation traumatique de la hanche doit être réduite en urgence. Chaque heure qui s'écoule, aggrave le pronostic de la hanche. Les luxations invétérées doivent être traitées d'emblée par arthroplastie, pour réinsérer sans délai ces patients longtemps exclus de la vie active.

 

 

Conflits d’intérêts

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’'intérêts.

 

 

Contributions des auteurs

Tous les auteurs ont contribué à la conduite de ce travail, ils déclarent également avoir lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures

Figure 1: luxation de la tête fémorale haute avec densification de la tête

Figure 2: PTH double mobilité

Figure 3: luxation de haute de la tête fémorale

Figure 4: PTH hybride (tige cimentée, cotyle vissée à hydroxi appatite)

 

 

Références

  1. Hoiness P, Roise O. Successful open reduction of a 5-month-old hip dislocation associated with a femoral haed fracture. Lippincott Williams and Wilkins. Feb 2003;(17): 131-134. PubMed | Google Scholar

  2. Epstein HC. Posterior fracture dislocation of the hip: log-term follow-up. J Bone Joint Sr Am. 1974; (56): 1103-1127. PubMed | Google Scholar

  3. Hunter GA. Posterior dislocation and fracture dislocation of the hip: a review of fifty-seven patients. J Bone Surg Br. 1969;( 51): 38-44. PubMed | Google Scholar

  4. Rodriguez-Merchan EC. Coxarthrosis after traumatic hip dislocation in the adult. Clint Orthop. 2003; (377): 92-98. PubMed | Google Scholar

  5. Brav EA. Traumatic dislocation of the hip: army experience and results over a twelve-year period. J Bone Joint Surg am. 1962; ( 44): 1115-1134. PubMed | Google Scholar

  6. Houggard K, Thompson PB. Coxarthrosis following posterior dislocation of the hip. Bone Joint Surg am. 1987; (69): 969-983. PubMed | Google Scholar

  7. Sarkard SD. Delayed open reduction of traumatc dislocation of the hip: a case report and historical review. Clint Orthop. 1984; (186): 38-41. PubMed | Google Scholar

  8. Garret JT et al. Treatment of unreduced traumatic posterior dislocation of the hip. J Bone Joint Surg am. 1979; (61): 2-6. PubMed | Google Scholar

  9. Gupta RC, Shrava BP. Reduction of neglected traumatic dislocation of the hipby heavy traction. J Bone Joint Surg am. 1977; (59): 249-251. PubMed | Google Scholar

  10. Letournel E. Surgical repair of acetabular fractures more then three weeks after injury apart from total hip replacement. Int Orthop. 1979; (2): 305-313. PubMed | Google Scholar

  11. Nixon JR. Late open reduction of traumatic dislocation of the hip. J Bone Joint SurgBr. 1976; ( 58): 41-43. PubMed | Google Scholar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 26 (Jan - Apr 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved