L’implication des organisations non gouvernementales dans les systèmes de santé des pays du Sud: l’exemple du Shisong Cardiac Centre
Tantchou Tchoumi Jacques Cabral, Ambassa Jean Claude, Butera Gianfranco, Alessandro Giamberti
The Pan African Medical Journal. 2009;2:4. doi:10.11604/pamj.2009.2.4.78

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Letter to the editors

L’implication des organisations non gouvernementales dans les systèmes de santé des pays du Sud: l’exemple du Shisong Cardiac Centre

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2009;2:4. doi:10.11604/pamj.2009.2.4.78

Received: 10/03/2009 - Accepted: 18/04/2009 - Published: 27/04/2009

Mots clés: cardiac surgery, Africa

© Tantchou Tchoumi Jacques Cabral et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/2/4/full

Corresponding author: St. Elizabeth catholic general hospital Shisong, cardiac unit. Po.Box: 8, Kumbo, Cameroon (tantchouj@yahoo.fr)


Dans les pays du Sud, près de 800 000 enfants naissent chaque année avec avec des cardiopathies congénitales (CC)

L’implication des organisations non gouvernementales dans les systèmes de santé des pays du Sud: l’exemple du Shisong Cardiac Centre

 

Tantchou Tchoumi Jacques Cabral1&, Ambassa Jean Claude1, Butera Gianfranco2, Alessandro Giamberti 2

 

 

1 St. Elizabeth catholic general hospital Shisong, cardiac unit. Po.Box: 8, Kumbo, Cameroon. 2 Policlinico San Donato, 20097 via Morandi 30,  San Donato Milanese.

 

 

&Auteur pour correspondance:

Tantchou Tchoumi Jacques Cabral, cardiologist, specialist in clinical arrhythmia and cardiac stimulation  M. D., Ph. D., St. Elizabeth catholic general hospital Shisong, cardiac unit. Po.Box: 8, Kumbo, Cameroon

 

 

A l’équipe éditoriale du Journal Pan Africain de Médecine

 

Dans les pays du Sud, près de 800 000 enfants naissent chaque année avec  des cardiopathies congénitales (CC). La haute occurrence des maladies cardiaques acquises chez les enfants est attribuable d’une part aux maladies infectieuses comme la fièvre rhumatismale aigue, la maladie de Chagas, la tuberculose, la malnutrition et d’autre part au taux de natalité élevé [1]. Pour ces raisons, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré le traitement et la prévention des maladies cardiovasculaires comme priorité dans un futur très proche [2].

 

Il faut dire que dans les pays concernés, des millions d’enfants vivent avec des CC corrigeables aussi, une grande majorité décède d’une part à cause du manque de structure médicale spécialisée dans la correction chirurgicale totale ou palliative de ces affections et d’autre part à cause de pauvreté, le coût de la chirurgie cardiaque étant bien élevé. Certes, nous notons l’action des organisations de volontaires et de charité qui offrent une opportunité de prise en charge aux populations défavorisées, mais l’impact de leurs actions est limité. Il peut être amélioré grâce à une meilleure coordination et collaboration des équipes, mais aussi l’implication des journaux et les congrès internationaux dans la diffusion des informations relatifs à la situation des patients avec CC pour une prise de conscience des autorités administratives et politiques pouvant mener à un meilleur financement des projets dédiés à la prévention et au traitement de ces maladies [3]. C’est dans cette lancée qu’en 1994, le chirurgien cardiaque pédiatrique Alessandro Frigiola, de l’hôpital de San Donato à Milan (Italie) et le docteur Silvia Cirri, anesthésiologue à l’hôpital de Sant’Ambroggio Milan fondent l’association dénommée Associazione Bambini Cardiopatici nel Mondo (Association des Enfants avec Cardiopathie du Monde).

 

Cette association a plusieurs domaines d’intervention; son but  principal étant la création de centre autonome de chirurgie cardiaque et leur équipement en appareils modernes afin d’assurer une meilleure prise en charge des patients atteints des CC et maladies cardiaques acquises dans les pays concernés.

L’association réalise ces objectifs à travers des activités de collecte de fonds, de formations pour le personnel médical (infirmiers, techniciens, médecins) en Europe et sur place, des évacuations sanitaires pour les cas de cardiopathie complexes, et la prise en charge locale pour les cas simples. A cela s’ajoute des activités didactiques comme la participation aux congrès nationaux et internationaux et la promotion et le financement de la recherche sur les maladies tropicales [4].   

 

Durant ses 14 ans d’existence, l’association a ainsi permis de soigner plus de 500 patients au centre hospitalier universitaire de San Donato et plus 800 dans les pays concernés; près de 200 médecins originaires des pays du Sud ont obtenus des bourses de formation en Italie. Cent quinze (115) missions chirurgicales ont été réalisées dans différents pays: Egypte, Tunisie, Libye, Palestine, Cameroun, Roumanie, Azerbaïdjan, Pérou, Syrie, Yémen, Kurdistan et Mali.  Des équipements médicaux (appareils d’échocardiographies, moniteurs de paramètres, ventilateurs, électrocardiographes, défibrillateurs, bistouris électriques, saturomètres, appareils pour circulation extracorporelle et pompes pour infusion électrique) ont été distribués gratuitement à divers hôpitaux.

 

Actuellement, l’association œuvre ardemment pour la réalisation de trois projets essentiels: le premier, appelé «Cameroon Project », a démarré en 2001 avec la collaboration des Sœurs Tertiaires Franciscaines propriétaires d’un hôpital général à Shisong et d’un nombre important de centres de santé dans les banlieues de la deuxième ville importante du Nord-Ouest du Cameroun) et une organisation de charité italienne «Cuore Fratello».

 

Le projet vise  au développement du diagnostic et de la correction chirurgicale des maladies congénitales et acquises du cœur au Cameroun. Avec l’aide financière des bienfaiteurs italiens, la construction d’un centre de chirurgie cardiaque dénommé “Shisong Cardiac Centre”, est en cours. Il sera équipé d’appareils modernes pour les investigations et la chirurgie cardiaques. Le centre cardiaque est à proximité de l’hôpital général de Shisong; son inauguration est prévue pour Novembre 2009.  Entre 2005 et 2008, 9 missions cardio-chirurgicales ont été réalisées dans cet hôpital, pendant lesquelles 20 malades ont été opérés, plus de 100 patients ont déjà été évacués pour la correction de leur cardiopathie au centre hospitalier universitaire de San Donato (Istituto policlinico San Donato) à Milan et 15 professionnels de la santé ont reçu des bourses de formation [5].

 

Témoignant de ces actions, la sœur Alphonsa, actuellement vicaire de la congrégation des Sœurs Tertiaires Franciscaines à Rome lors d’une mission chirurgicale déclara : “Le centre cardiaque ne donne pas seulement la vie et la santé aux camerounais, mais aussi un fort sentiment d’appartenir au monde entier”. La force unissante du centre cardiaque devient de plus en plus étonnante prenant en considération la réalité des guerres et les discriminations politiques, sociales et religieuses qui ravagent notre continent. Beaucoup de personnes sont entrées dans notre histoire à travers le don du centre cardiaque et par conséquent, nous sommes appelés à être plus compréhensifs dans la nécessité de collaboration. Vraiment, le centre cardiaque est plus qu’un projet de l’hôpital de San Donato et des Sœurs Tertiaires Franciscaines- c’est une affaire mondiale. Les relations établies dans le processus sont irremplaçables. Nous établissons une différence dans l’histoire du monde et c’est merveilleux de voir, toucher, sentir, et actuellement être part de cela!»

Le second projet est mis en œuvre en Syrie. L’association aide l’université de Damas à construire un département pédiatrique de cardiologie et de cardio-chirurgie. Ce centre est en voie de finition. L’ouverture est prévue dans quelques années.

 

Le troisième projet est conduit au Pérou. Ce projet est réalisé en coopération avec Essalud, une compagnie nationale d’assurances péruvienne: ayant commencé en 2003 probablement s’achèvera en 2009.

 

Ces projets et principalement celui du Cameroun sont en cours et nous attendons avec impatience l’inauguration du Shisong Cardiac Centre en Novembre 2009. Ce sera un réel soulagement pour les patients non seulement de la zone, mais de toute l’Afrique centrale, lesquels ne connaîtront plus les tracasseries financières et psychologiques qui se posent régulièrement lors des évacuations sanitaires à l’extérieur du pays.    

 

 

Conflits d’intérêt

 

Les auteurs sont tous associes, directement au indirectement au Shisong cardiac center et à Associazione Bambini Cardiopatici nel Mondo

 

 

Références

 

1.       Jaiyesimi F, Antia AU. Congenital heart disease in Nigeria: a ten-year experience at UCH, Ibadan 1981, Jun: 1; (2); 77-85.

2.       Sulafa KM, Karani Z. Diagnosis, management and outcome of heart disease in Sudanese patients. East Afr Med J., 2007, Sep: 84;(9); 434-40.

3.       D'Agostino S, Del Rossi C, Del Curto S, Attanasio A, et al. Surgery of congenital malformations in developing countries: experience in 13 humanitarian missions during 9 years Pediatr Med Chir. 2001, Mar-Apr, 23; (2);117-21.

4.       Giamberti, M. Mele, M. Di Terlizzi et al Association of children with heart disease in the world: 10 year experience Pediatr Cardiol 2004, Sept-Oct; 25;(5); 492-494.

5.       G. Butera, Raoul Abella European perspectives in cardiology: Associazione bambini cardiopatici nel mondo Circulation 2007, Feb: 27; f29-39.

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved