Communication interventriculaire post infarctus du myocarde: réparation chirurgicale
Hicham Labsaili, Said Makani
The Pan African Medical Journal. 2014;19:68. doi:10.11604/pamj.2014.19.68.4284

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Communication interventriculaire post infarctus du myocarde: réparation chirurgicale

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;19:68. doi:10.11604/pamj.2014.19.68.4284

Received: 01/04/2014 - Accepted: 06/09/2014 - Published: 24/09/2014

Mots clés: Communication interventriculaire, infarctus du myocarde, occlusion de l´IVA, l´artère interventriculaire antérieure (IVA)

© Hicham Labsaili et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/19/68/full

Corresponding author: Hicham Labsaili, Service de Chirurgie Cardiovasculaire, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc (hicham.lbsl@hotmail.fr)


Communication interventriculaire post infarctus du myocarde: réparation chirurgicale

 

Hicham Labsaili1,&, Said Makani1

 

1Service de Chirurgie Cardiovasculaire, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Hicham Labsaili, Service de Chirurgie Cardiovasculaire, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

 

 

Image en médecine

La communication interventriculaire (CIV) post infarctus du myocarde est une complication aiguë.l’incidence de cette complication est évaluée entre 1% et 2%, mais elle est responsable de 5% des décès en phase aiguë de l’infarctus. Sa prise en charge est chirurgicale, avec la difficulté de réparation à partir des tissus infarcis fragiles. Le septum interventriculaire a une double vascularisation, ce qui explique les deux types de localisation de CIV: CIV antérieure par occlusion de l’artère interventriculaire antérieure (IVA), qui est la plus fréquente, et la CIV postérieure par occlusion d’une coronaire droite dominante ou plus rarement d’une circonflexe dominante. Nous rapportons le cas d’une réparation chirurgicale, faite avec succès, d’une CIV antérieure de 15mm, chez un patient de 75 ans, qui avait une occlusion de l’IVA. La réparation a été faite sous circulation éxtracorporelle, avec résection des tissus infarcis et mise en place d’un patch adapté au défect. Le patch a été positionné du coté ventriculaire gauche. Des points en U sur feutre de Teflon ont fixé le patch. Les suites opératoires ont été favorables et le patient est sorti du bloc opératoire avec de faible dose de DOBUTAMINE.

Figure 1: vue opératoire de la communication interventriculaire apicale, avec passage des fils en points en U renforcés par du feutre de Téflon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved