Confusion entre rosacée et kératite bactérienne
Rajae Derrar, Rajae Daoudi
The Pan African Medical Journal. 2014;18:81. doi:10.11604/pamj.2014.18.81.4390

Create an account  |  Sign in
EPI Helina 2017
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Confusion entre rosacée et kératite bactérienne

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;18:81. doi:10.11604/pamj.2014.18.81.4390

Received: 16/04/2014 - Accepted: 02/05/2014 - Published: 24/05/2014

Mots clés: Rosacée, kératite, conjonctivite allergique

© Rajae Derrar et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/18/81/full

Corresponding author: Rajae Derrar, Université Mohammed V souissi, Service d’Ophtalmologie A, Hôpital des spécialités,CHU, Rabat, Maroc (rajae.derrar@gmail.com)


Confusion entre Rosacée et Kératite bactérienne

 

Rajae Derrar1,&, Rajae Daoudi1

 

1Université Mohammed V souissi, Service d’Ophtalmologie A, Hôpital des spécialités,CHU, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Rajae Derrar, Université Mohammed V souissi, Service d’Ophtalmologie A, Hôpital des spécialités,CHU, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Patient âgé de 38 ans ayant comme antécédent des conjonctivites allergiques a répétition avec à l'examen: une acuité visuelle à perception lumineuse positive, blépharospasme, secrétions purulentes, hyperhémie conjonctivale, ulcère de cornée central de 4 mm à fond propre (flèche blanche A) et à bords infiltrés et hypopion (flèche noire B) Un traitement à base de collyres fortifiés a été entamé avec agents mouillants. Le diagnostic a été redressé suite à la constatation d'une meibomite avec télangiectasies du bord libre (flèche blanche B), d'infiltrats catarrhaux (flèche noire A), d'où l'arrêt des collyres fortifiés et l'instauration d'un traitement reposant sur l'hygiène palpébrale, les agents mouillants et la doxycycline suivi d'injections sous conjonctivales de corticoïdes. L'état du patient s'est amélioré avec disparition des télangiectasies et des infiltrats catarrhaux et début de réépithélilisation de son ulcère (C). Un appel vasculaire sur 360 degrés (flèche bleue D) a été noté, on envisage des injections d'anti VEGF. La rosacée oculaire a une évolution chronique et nécessite un traitement prolongé voire permanent. Il est nécessaire de bien analyser les signes fonctionnels et cliniques afin de ne pas la confondre avec un oeil sec, une conjonctivite allergique ou iatrogène suite à l'utilisation de collyres avec conservateurs ou une kératite infectieuse.

Figure 1: A) ulcère de cornée (flèche blanche) avec microabcès satellites (flèche noire); B)hyperhémie conjonctivale avec hypopion(flèche noire); C) réepithélialisation de l’ulcère; D) cicatrisation de l’ulcère avec appel vasculaire cornéen (flèche bleue)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved