Calcinoses scrotales
Abdou Ahlam, Badreddine Hassam
The Pan African Medical Journal. 2014;18:297. doi:10.11604/pamj.2014.18.297.4971

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Calcinoses scrotales

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;18:297. doi:10.11604/pamj.2014.18.297.4971

Received: 06/07/2014 - Accepted: 07/08/2014 - Published: 14/08/2014

Mots clés: Calcinose scrotale idiopathique, histologie, métabolisme phosphocalcique

© Abdou Ahlam et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/18/297/full

Corresponding author: Abdou Ahlam, service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc (sophialondon9@hotmail.fr)


Calcinoses scrotales

 

Abdou Ahlam1,&, Badreddine Hassam1

 

1Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Abdou Ahlam, service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

La calcinose scrotale idiopathique est une affection indolente bénigne et rare survenant en l'absence d'anomalie du métabolisme phosphocalcique. Elle apparaît chez les hommes de 20 à 40 ans le plus souvent de peau noire, bien que des formes pédiatriques et gériatriques aient été décrites. Les nodules sont asymptomatiques uniques ou multiples pouvant mesurer jusqu'à 7 cm. La consultation est motivée par la gène esthétique qu'elle occasionne. L'histologie met en évidence la présence de dépôts calciques basophiles (coloration VonKossa) dans le derme scrotal et les fibromes calcifiés, entourés de granulomes à cellules géantes à corps étrangers. Les diagnostiques différentiels sont les kystes épidermiques et les onchocercomes. Le traitement est chirurgical. Le mécanisme physiopathologique proposé consiste à la calcification dystrophique du muscle Dartos. Nous rapportons l'observation de Mr H.G. âgé de 45 ans sans antécédent pathologiques notables qui consultait pour de multiples lésions nodulaires kystiques du scrotum sans notion de traumatisme préalable, indolores et non infectées, évoluant depuis 10 ans. L'examen clinique du scrotum objectivait des lésions nodulaires fermes, indolores, blanchâtres mesurant de 0,3 à 1cm de diamètre. Le bilan phospho-calcique était normal. Une exérèse des nodules a été réalisée. L'examen histologique d'un nodule met en évidence des nodules kystiques calcifiés, le tissu conjonctif dermique des foyers de calcifications comportant par endroit par des foyers inflammatoires granulomateux et des follicules pileux dilatés. Il n'a pas été noté de récidive ; le recul étant d'une année.

Figure 1 : multiples lésions nodulaires blanchâtres scrotales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved