Corps étranger intra-rectal: médecine traditionnelle ou trouble de comportement?
Pierlesky Elion Ossibi, Khalid Mazaz
The Pan African Medical Journal. 2014;17:254. doi:10.11604/pamj.2014.17.254.4199

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Corps étranger intra-rectal: médecine traditionnelle ou trouble de comportement?

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;17:254. doi:10.11604/pamj.2014.17.254.4199

Received: 17/03/2014 - Accepted: 06/04/2014 - Published: 08/04/2014

Mots clés: Corps étranger, rectum, médecine traditionnelle, trouble de comportement

© Pierlesky Elion Ossibi et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/254/full

Corresponding author: Pierlesky Elion Ossibi, Service de chirurgie viscérale B, CHU Hassan II, Fès, Maroc (oselion@yahoo.fr)


Corps étranger intra-rectal: médecine traditionnelle ou trouble de comportement?

 

Pierlesky Elion Ossibi1,&, Khalid Mazaz1

 

1Service de Chirurgie Viscérale B, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Pierlesky Elion Ossibi, Service de Chirurgie Viscérale B, CHU Hassan II, Fès, Maroc

 

 

Image en médecine

L'insertion de corps étranger (CE) par l'anus est devenue un motif assez fréquent de consultation aux urgences. Cette introduction du CE est rarement accidentelle et se voit surtout dans le cadre d'actes sexuels et/ou parfois criminels survenant sur un terrain de trouble du comportement. Le sexe masculin est le plus concerné et l'admission aux urgences ne se voit qu'en cas d'échec d'extraction à domicile ou de survenue de complications (perforation, péritonite ou syndrome occlusif). Le traitement consiste à l'extraction du CE par la voie anale avec ou sans anesthésie. Il s'agit d'un patient de 50 ans, suivi pour des hémorroïdes récidivantes sous traitement et compliquées d'un prolapsus hémorroïdaire, admis aux urgences pour la prise en charge d'un CE intra-rectal. Les circonstances de cet incident sont particulières : en effet, dans le cadre d'une "auto-médication superstitieuse", le patient s'est mis en intra-rectal un corps étranger (du caoutchou) refoulant ainsi les hémorroïdes. L'évolution a été marquée par le piégeage du CE avec douleurs intenses. L'abdomen sans préparation réalisé aux urgences a objectivé le niveau du CE et l'extraction s'est faite sous sédation avec une bonne évolution et un suivi en gastrologie avec une consultation psychiatrique n'objectivant pas d'anomalie.

Figure 1: A) abdomen sans préparation montrant le corps étranger intra rectal; B) Corps étrager après extraction

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved