Fracture de fatigue bilatérale des jambes au décours d’une marche soutenue
Kaouther Ben Abdelghani, Faida Ajili
The Pan African Medical Journal. 2014;17:10. doi:10.11604/pamj.2014.17.10.3798

Create an account  |  Sign in
Healthcare India 2017 Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Fracture de fatigue bilatérale des jambes au décours d’une marche soutenue

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2014;17:10. doi:10.11604/pamj.2014.17.10.3798

Received: 29/12/2013 - Accepted: 06/01/2014 - Published: 14/01/2014

Mots clés: Fracture de fatigue, lésions mécaniques, sport

© Kaouther Ben Abdelghani et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/17/10/full

Corresponding author: Faida Ajili, Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Tunis, Tunisie; Université de Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie (faida1977@yahoo.fr)


Fracture de fatigue bilatérale des jambes au décours d’une marche soutenue

 

Kaouther Ben Abdelghani1, Faida Ajili2,&

 

1Service de Rhumatologie, Hôpital Mongi Slim, La Marsa, Université de Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, 2Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Tunis, Tunisie; Université de Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis

 

 

&Auteur correspondant
Faida Ajili, Service de Médecine Interne, Hôpital Militaire de Tunis, Tunisie; Université de Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie

 

 

Image en médicine

La fracture de fatigue constitue 10% de l'ensemble des lésions mécaniques liées au sport. Elle est localisée dans 95% des cas aux membres inférieures et surtout au tibia (53% des cas). Son caractère bilatéral et simultané est rare et se voit particulièrement chez les sujets sportifs. Il s'agit d'un patient âgé de 36 ans, sans antécédents pathologiques notables, qui s'est présenté pour une douleur des genoux apparue simultanément, d'horaire mécanique, évoluant depuis 6 mois. Ces douleurs étaient résistantes aux antalgiques. La mobilité des genoux était conservée. Il n'y avait pas de choc rotulien. En outre, il n'y avait pas de syndrome méniscal ni d'hyperlaxité. Il n'existait pas de syndrome inflammatoire biologique. Les radiographies des genoux étaient normales. Devant le caractère persistant des douleurs, une IRM des genoux a été pratiquée. Elle a objectivé une large plage intra-osseuse en hyposignal T1 et hypersignal T2, avec un trait de fracture qui restait en hypo signal, se situant sous les plateaux tibiaux médiaux et compatible avec le diagnostic d'une fracture de fatigue bilatérale. A la reprise de l'interrogatoire, le patient a signalé que ses douleurs étaient survenues suite à une marche prolongée. Le patient a été ainsi mis sous traitement antalgique, anti-inflammatoire et avec une mise en décharge pendant trois mois. L'évolution a été marquée par une cédation partielle des douleurs. L'intérêt de ce cas est de savoir évoquer le diagnostic d'une fracture de fatigue bilatérale et simultanée, bien que rare, devant des douleurs péri-articulaires sans signes cliniques associés et avec des radiographies standard sans anomalie.

Figure 1 : IRM des genoux en coupe frontale sur les séquences STIR : Hypersignal intra-osseux sous les plateaux tibiaux internes des 2 côtés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved