Granulome facial de Lever
Naoufal Hjira, Mohammed Boui
The Pan African Medical Journal. 2013;16:43. doi:10.11604/pamj.2013.16.43.3431

Create an account  |  Sign in
Abuja 2016 EPI
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Granulome facial de Lever

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2013;16:43. doi:10.11604/pamj.2013.16.43.3431

Received: 30/09/2013 - Accepted: 01/10/2013 - Published: 07/10/2013

Mots clés: Granulome facial de Lever, masse tumorale, tumeur ulcéro-végétante

© Naoufal Hjira et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Corresponding author: Naoufal Hjira, Hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Service de Dermatologie, Rabat, Maroc (nhjira89@gmail.com)


Granulome facial de Lever

 

Naoufal Hjira1,&, Mohammed Boui1

 

1Hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Service de Dermatologie,Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Naoufal Hjira, Hôpital militaire d’instruction Mohammed V, Service de Dermatologie, Rabat, Maroc

 

 

Image en médecine

Le granulome facial de Lever se produit le plus souvent chez l'homme de race blanche. Cliniquement, les lésions apparaissent comme des papules érythémateuses, des nodules ou plaques. Le granulome facial est d'étiologie inconnue, mais des facteurs prédisposant sont possibles incluant l'exposition actinique et les traumatismes. La confirmation du diagnostic est faite par une évaluation histologique de la lésion. Sous un épiderme normal épiderme, il y a un infiltrat dermique dense, polymorphe, composé de neutrophiles, lymphocytes, les éosinophiles et des plasmocytes. Il n'existe aucun traitement standard pour le granulome facial car aucun traitement n'est efficace. De nombreux traitements ont été essayés y compris les immunosuppresseurs, les lasers à colorant pulsé et l'exérèse chirurgicale. Nous rapportons le cas d'un patient âgé de 73 ans, sans antécédents pathologiques particuliers, présentait depuis un an une lésion papulo-nodulaire para-nasale droite sur laquelle il avait appliqué un traitement traditionnel non précisé. L'évolution était marquée par l'extension de la lésion vers la région pré-auriculaire droite. A l'examen clinique, lésion ulcéro-végétante, érythémato-violine infiltrée, mesurant 15 cm de grand axe, avec oedème important entrainant la fermeture de l'oeil droit. Une biopsie cutanée était en faveur d'un granulome facial de Lever. Devant l'importance de l'oedème et de la masse tumorale, une corticothérapie était préconisée, aboutissant à une réduction de la masse tumorale et de l'oedème. Le patient était adressé au centre d'oncologie.

Figure 1: A) Tumeur ulcéro-végétante de la région pré-auriculaire droit; B) Réduction de la masse tumorale après un mois de corticothérapie orale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 24 (May - August 2016)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2016 - Pan African Medical Journal. All rights reserved