Volvulus du sigmoide necrosé du postpartum
Ihsane Moussaid, Wafaa Haddad, Said Salmi, Smaïl Elyoussoufi, Mohamed Miguil, Sihame Serbouti, Houssine Boufettal, Naima Samouh, Saad Berrada
The Pan African Medical Journal. 2012;12:63. doi:10.11604/pamj.2012.12.63.1795

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Case report

Volvulus du sigmoide necrosé du postpartum

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2012;12:63. doi:10.11604/pamj.2012.12.63.1795

Received: 05/06/2012 - Accepted: 26/06/2012 - Published: 04/07/2012

Mots clés: Postpartum, necrose, volvulus, chirurgie, sigmoide

© Ihsane Moussaid et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/12/63/full

Corresponding author: Ihsane Moussaid, Service d’anesthésie réanimation de la maternité CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc (moussaid2006@yahoo.fr)


Volvulus du sigmoide necrosé du postpartum

 

Ihsane Moussaid1,&, Wafaa Haddad1, Said Salmi1, Smaïl Elyoussoufi1, Mohamed Miguil1, Sihame Serbouti2, Houssine Boufettal2, Naima Samouh2, Saad Berrada3

 

1Service d’anesthésie réanimation de la maternité CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc, 2Service de gynécologie-obstétrique maternité Lalla Meriem CHU Ibnou Rochd, Casablanca, Maroc, 3Service des urgences chirurgicales CHU Ibnou Rochd Casablanca, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Ihsane Moussaid, Service d’anesthésie réanimation de la maternité CHU Ibn Rochd Casablanca, Maroc

 

 

Introduction

Le volvulus est une complication rare de la grossesse, nécessitant une intervention chirurgicale immédiate. Il serait la deuxième cause après les occlusions sur brides, environ 80 cas ont été décrits dans la littérature mondiale. Son diagnostic reste difficile et son pronostic essentiellement conditionné par la précocité du traitement [1]. Nous rapportons l’observation d’une patiente, admise pour syndrome occlusif en post partum d’un accouchement prématuré de 30 semaines d’aménorrhée.

 

 

Patient et observation

Mme HR, âgée de 29 ans, sans antécédents pathologiques, transféré d’une maternité niveau II à j2 d’un accouchement prématuré donnant naissance à nouveau-né de sexe masculin Apgar 8/10 sur une grossesse estimé à 30 semaines d’aménorrhée, pour douleurs abdominales diffuses évoluant depuis deux jours, associées à des vomissements et arrêt des matières et des gaz. L’examen physique a révélé un état général altéré avec une fièvre à 38,5 °C, une tension artérielle à 90/60 mm Hg et un pouls à 88 battement/min. L’examen abdominal a objectivé un météorisme important de la région épigastrique avec une défense abdominale généralisée. Au toucher rectal, l’ampoule rectale était vide. L’examen gynécologique, a trouvé un col ouvert à un doigt, utérus difficile à apprécié vu la distension abdominale. L’abdomen sans préparation (ASP) a objectivé une distension colique très importante avec un arceau gazeux à double jambage (Figure 1). L’échographie abdominopelvienne a montré une importante distension digestive avec stase stercorale associée à un épanchement intrapéritonéal. Le bilan biologique a montré une hyperleucocytose à 17 610 éléments/mm3 (éléments/mm3, normale inférieure à 10 000 éléments/mm3). Le diagnostic de péritonite sur volvulus du sigmoïde a été retenu, et une exploration chirurgicale s’est imposé. Après une laparotomie médiane et une aspiration de 1000 ml d’un liquide brunâtre fétide, l’exploration a mis en évidence un dolichocôlon compliqué par un volvulus du sigmoïde nécrosé (Figure 2), atteinte de l’ilion, avec présence de quelques fausses membranes. Nous avons réalisé une sigmoïdectomie emportant le sigmoïde nécrosée et l’anse iléale nécrosé (Figure 3), iléostomie droite et colostomie gauche (intervention d’Hartmann).

 

 

Discussion

Le volvulus du sigmoïde est généralement rapporté chez des patients affaiblis âgés ou souffrant de constipation chronique. Une incidence élevée signalée en Afrique a été attribué à l’alimentation riche en fibres végétales chez cette population [2].

 

Les causes courantes d’occlusion intestinale au cours de la grossesse comprennent les adhérences, les volvulus, l’invagination intestinale, la hernie et l´appendicite. Le volvulus du côlon sigmoïde est la cause la plus fréquente d´occlusion intestinale compliquant la grossesse, il représente jusqu´à 44 pour cent des cas [2]. Une autre étude a montré que dans environ 25% des cas, le volvulus affecte généralement le gros intestin [3]. Dans notre cas, il n´y avait aucun antécédent d’intervention chirurgicale et il n´y avait aucune adhérence au cours de l’exploration, l’occlusion était secondaire à un volvulus.

 

Le volvulus du sigmoïde est très rare chez la femme non gravide en âge de procréer ; il se produit le plus souvent chez la femme enceinte dans le troisième trimestre. Harar et Harar ont émis l´hypothèse que cela peut être dû à la taille croissante de l´utérus élevant un colon sigmoïde mobile du bassin et produire une occlusion partielle, soit en raison de la pression ou de la coudure de l´intestin [4].

 

Le diagnostic d´occlusion intestinale pendant la grossesse est souvent retardé car les symptômes miment les autres complications de la grossesse. Les signes classiques d’occlusion digestive telle que les vomissements, la distension abdominale et la constipation, peuvent être absente. Un examen échographique peut aider au diagnostic différentiel. La radiographie de l’abdomen sans préparation montre des aspects typique de l´obstruction dans 91% des cas. La dose usuelle de 0,001 Gy par examen, même répétés pour le suivi des patientes ayant une occlusion intestinale suspectée, comporte un risque négligeable pour le fœtus lors du troisième trimestre [5].

 

Le traitement de l´occlusion intestinale chez les femmes enceintes est similaire à celui des femmes non enceintes. La chirurgie est la base du traitement et doit être réalisée par incision verticale médiane. Au troisième trimestre, si l’exposition intestinale ne peut être obtenue, une césarienne doit être réalisée. L´ensemble de l’intestin devraient être examinées, la viabilité doit être évaluée avec soin et la réalisation de résection segmentaire avec ou sans anastomose est souvent nécessaire [6].

 

Lorsque l´occlusion intestinale complique la grossesse, le pronostic à la fois de la mère et le fœtus devient réservé. Dans une série de 66 femmes enceintes présentant une occlusion intestinale, 23% ayant requis une résection intestinale avec un taux de mortalité fœtale de 26% et quatre décès maternels [6]. Dans une brève communication par Sascha Dua, une parturiente a présenté 3 jours après l´accouchement un volvulus du sigmoïde semblable à notre cas. Le volvulus du sigmoïde est susceptible avoir été précipité par la mobilité colique associée à une distorsion du côlon sigmoïde, et aussi par l´involution rapide de l´utérus [7].

 

Diagnostiquer la cause d´un abdomen aigu est difficile dans le post-partum immédiat. L’augmentation de volume de l´abdomen et la difficulté d´obtenir des signes abdominaux (en raison de la perte de tonus de la paroi abdominale) peut masquer les signes de péritonite.

 

 

Conclusion

L’occlusion digestive complique rarement une grossesse; cependant, elle engage systématiquement le pronostic vital de la mère et de l’enfant. Le retard thérapeutique et diagnostic sont les principaux facteurs de morbidité et mortalité maternelle et fœtale. La prise en charge doit être multidisciplinaire par un radiologue, un obstétricien, un réanimateur et un chirurgien.

 

 

Conflits d’interêt

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêt.

 

 

Contribution des auteurs

Tous les auteurs ont contribué a la prise en charge de la patiente et à la rédaction du manuscrit. Les auteurs ont lu et approuvé la version finale du manuscrit.

 

 

Figures

Figure 1: Abdomen sans préparation (ASP) objectivant une distension colique très importante avec un arceau gazeux à double jambage

Figure 2: Exploration chirurgicale montrant un volvulus du sigmoïde nécrosé

Figure 3: Une sigmoïdectomie emportant le sigmoïde et l’anse iléale nécrosés a été réalisé

 

 

Références

  1. Iwamoto I, Miwa K, Fujino T, Douchi T. Perforated colon volvulus coiling around the uterus in a pregnant woman with a history of severe constipation. J Obstet Gynaecol Res. 2007 Oct;33 (5):731-3. This article on PubMed

  2. Ballantyne GH, Brandner MD, Beart RW Jr, Ilstrup DM. Volvulus of the colon. Incidence and mortality. Ann Surg. 1985 Jul;202 (1):83-92. This article on PubMed

  3. Kolusari A, Kurdoglu M, Adali E, Yildizhan R, Sahin HG, Kotan C. Sigmoid volvulus in pregnancy and puerperium: a case series. Cases J. 2009 Sep 17;2:9275. This article on PubMed

  4. Harer Wb Jr, Harer Wb Sr. Volvulus complicating pregnancy and puerperium; report of three cases and review of literature. Obstet Gynecol. 1958 Oct;12 (4):399-406. This article on PubMed

  5. Ou KY, Lee YM, Shen CR, Chen HS, Tsai EM. Volvulus in pregnancy: a diagnostic dilemma. Kaohsiung J Med Sci. 2007 Mar;23 (3):147-50. This article on PubMed

  6. Alshawi JS. Recurrent sigmoid volvulus in pregnancy: report of a case and review of the literature. Dis Colon Rectum. 2005 Sep;48 (9):1811-3. This article on PubMed

  7. Sascha Dua R, Rothnie ND, Gray EA. Sigmoid volvulus in the puerperium. Int J Gynaecol Obstet. 2007 Jun;97 (3):195. This article on PubMed

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved