Home | Feedback | Contact us | Support the Journal | Sign in     16-Nov-2018
  • Key
  • Log in to email corresponding author
Log in to email corresponding author
  • Articles by author(s)

In Google Scholar

In PubMed

DHTML is the embodiment of a combination of technologies- JavaScript, CSS, and HTML. Through them a new level of interactivity is possible for the end user experience.

  • Social Bookmark ?
  • Del.icio.us  Digg  Technorati  reddit
    Furl CiteUlike Connotea

    Share





Research - Abstract

  Cite this article:

Cherkaoui Amine, Hajjij Amal, Ouatassi Nawar, Oudidi Abdelatif, El Alami Nouredine. La tuberculose des amygdales palatines.
The Pan African Medical Journal. 2010;4:1

Key words: Tuberculose, amygdale, traitement antibacillaire, tonsil, tuberculosis

Permanent link: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/4/1/full

Received: 30/11/2009 - Accepted: 28/12/2009 - Published: 03/01/2010

© Cherkaoui Amine et al.   The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

La tuberculose amygdalienne est l'une des formes les

 La  tuberculose des amygdales palatines

 

 

Cherkaoui Amine1,&, Hajjij Amal1, Ouatassi Nawar1Oudidi Abdelatif1, El alami Nouredine1

 

1Service ORL et Chirurgie-Cervico-Facial CHU Hassan II Fes, Maroc

 

 

&Auteur correspondant

Cherkaoui  Amine: résident, service d’otorhinolaryngologie et de chirurgie cervico-faciale, CHU Hassan II Fès, Maroc. doctamine@yahoo.fr.

 

 

 

 

Introduction

 

La localisation tuberculeuse des amygdales palatines est très rare même dans un pays d’endémie tuberculeuse. Le diagnostic peut être suspecté cliniquement dans un contexte évocateur, mais il ne peut être certifié qu’au stade histologique.

 

 

Patients et méthodes

 

Cinq cas de tuberculose des amygdales palatine ont été diagnostiqués sur une période de 5 ans et inclus dans une étude rétrospective. Nous avons recensé trois hommes et deux femmes (âge moyen de 28 ans).  La dysphagie haute était le maître symptôme. L’examen a objectivé  une hypertrophie amygdalienne  chez tous les patients avec des ulcérations chez trois d’entre eux. Une biopsie a été effectuée chez  trois patients et une amygdalectomie a été réalisée chez les deux autres. L’étude anatomopathologique a posé le diagnostic chez tous les patients. Un traitement médical antituberculeux selon un régime court allant de 6 à 9 mois a été instauré. Dans tous les cas, l’évolution à long terme a été favorable avec un recul moyen de 13 mois.

 

Conclusion

 

La tuberculose amygdalienne est rare.  Son diagnostic repose essentiellement sur le résultat anatomopathologique de la biopsie où de l’amygdalectomie. L’évolution sous traitement anti-bacillaire est souvent favorable, la récidive est exceptionnelle.