Fracture fermée du tibia associée à une luxation de chopart ipsilatérale: une entité clinique rare
Atif Mechchat, Abdelmajid Elmrini
The Pan African Medical Journal. 2015;22:224. doi:10.11604/pamj.2015.22.224.5144

Create an account  |  Sign in
African Case Studies Case studies in Public health
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Fracture fermée du tibia associée à une luxation de chopart ipsilatérale: une entité clinique rare

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;22:224. doi:10.11604/pamj.2015.22.224.5144

Received: 26/07/2014 - Accepted: 27/09/2014 - Published: 10/11/2015

Mots clés: Fracture fermée, tibia, luxation de chopart ipsilatérale

© Atif Mechchat et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/22/224/full

Corresponding author: Atif Mechchat, Department of Orthopaedics and Trauma Surgery B4, UH Hassan II-Fez, Morocco (atif.mechchat@hotmail.fr)


Fracture fermée du tibia associée à une luxation de chopart ipsilatérale: une entité clinique rare

 

Atif Mechchat1,&, Abdelmajid Elmrini1

 

1Department of Orthopaedics and Trauma surgery B4, UH Hassan II-Fez, Morocco

 

 

&Auteur correspondant
Atif Mechchat, Department of Orthopaedics and Trauma Surgery B4, UH Hassan II-Fez, Morocco

 

 

Image en médecine

Un patient de 22 ans se présente aux urgences pour une impotence fonctionnelle douloureuse et immédiate du pied gauche suite à un accident de la voie publique. L'examen clinique montre une vive douleur du tiers inférieur de la jambe, avec une cheville oedématiée sans ouverture cutanée. Les diagnostics à évoquer sont une fracture bimalléolaire ou une fracture du quart distale de jambe. Le bilan radiologique de la jambe face et profil ainsi que du trois-quarts déroulé du pied a objectivé une fracture transverse du tiers inférieur des deux os de la jambe gauche associée à une luxation homolatérale plantaire de l'articulation de chopart, soit une « cheville flottante ». Classiquement, une cheville flottante associe une fracture distale de jambe à une fracture du pied ipsilatérale créant ainsi une instabilité autour de la cheville laissant la mortaise intact. La luxation de l'articulation médiotarsienne (AMT) plantaire reste rare en raison des fortes structures ligamentaires en particulier le ligament plantaire, long et court, le ligament bifurqué et le ligament calcanéonaviculaire plantaire comme support de l'arche du pied. La luxation de l'articulation médiotarsienne plantaire est encore plus rare lorsqu'elle est associée à une fracture de jambe. Les chevilles flottantes sont des lésions rares, se présentant souvent dans le cadre de traumatismes ouverts, et dont le pronostic fonctionnel reste réservé. Le traitement se base sur l'immobilisation provisoire du membre traumatisé avant d'avoir recours à une ostéosynthèse adéquate des deux lésions.

 

 

Figure 1: fracture des deux os de la jambe médiodiaphysaire associée à une luxation plantaire de l’articulation de chopart

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved