Péricardite récidivante révélatrice d’un angiosarcome cardiaque
Rim Klii, Wafa Chebbi
The Pan African Medical Journal. 2015;21:97. doi:10.11604/pamj.2015.21.97.7153

Create an account  |  Sign in
Case studies in Public health Supplement 2 Supplement
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Péricardite récidivante révélatrice d’un angiosarcome cardiaque

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2015;21:97. doi:10.11604/pamj.2015.21.97.7153

Received: 24/05/2015 - Accepted: 05/06/2015 - Published: 08/06/2015

Mots clés: Péricardite récidivante, tumeurs cardiaques, angiosarcome

© Rim Klii et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/21/97/full

Corresponding author: Wafa Chebbi, Service de Médecine Interne, CHU Taher Sfar Mahdia, 5100 Mahdia, Tunisie (chebbiwafamedimegh@yahoo.fr)


Péricardite récidivante révélatrice d’un angiosarcome cardiaque

 

Rim Klii1, Wafa Chebbi2,&

 

1Service de Médecine Interne et d’Endocrinologie, CHU Fattouma Bourguiba Monastir, 5000 Monastir, Tunisie, 2Service de Médecine Interne, CHU Taher Sfar Mahdia, 5100 Mahdia, Tunisie

 

 

&Auteur correspondant
Wafa Chebbi, Service de Médecine Interne, CHU Taher Sfar Mahdia, 5100 Mahdia, Tunisie

 

 

Image en médecine

Les tumeurs cardiaques primitives sont rares; leur incidence dans les séries d'autopsies varie de 0,001 à 0,03%, les trois quart sont bénignes (50% myxomes). La majorité des tumeurs malignes est représentée par des sarcomes ou des lymphomes cardiaques primitifs. L'angiosarcome est la tumeur maligne primitive du c'ur la plus fréquente (40%), localisée dans la plupart de cas dans l'oreillette droite, et plus fréquente chez l'homme. Les manifestations cliniques sont très variables, en rapport avec la localisation, la taille et l'extension de la tumeur et surviennent en général tardivement. Nous rapportons l'observation d'un angiosarcome cardiaque révélé par une péricardite récidivante. Il s'agissait d'un patient âgé de 53 ans, hospitalisé pour exploration d'une péricardite récidivante (3ème épisode). A l'examen clinique, il présentait une masse thoracique gauche ferme et douloureuse à la palpation. L'échocardiographie montrait un ventricule gauche de taille normale et de fonction systolique conservée avec un décollement péricardique minime de 7-8 mm en postérieur et retro-auriculaire gauche. Le scanner thoracique objectivait un volumineux processus tissulaire de la cavité péricardique prolabé à l'oreillette droite, associé à une 2ème masse pleuro pariétale médio-thoracique gauche avec en regard une lyse de la jonction chondro-costale. La biopsie écho-guidée concluait à un angiosarcome. L'évolution était marquée par une aggravation rapide sur le plan clinique et échographique. Le patient était transféré au service de radiothérapie pour un traitement palliatif.

 

 

Figure 1: A) masse thoracique gauche; B) TDM thoracique coupe axiale: volumineux processus tissulaire de la cavité péricardique prolabé à l’oreillette droite, associé à une 2ème masse pleuro pariétale médio-thoracique gauche avec en regard une lyse de la jonction chondro-costale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 28 (September - December 2017)

Article tools

This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics
Next abstract

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved