Le pied de Madura
Fadwa El Amrani, Badredine Hassam
The Pan African Medical Journal. 2013;14:24. doi:10.11604/pamj.2013.14.24.2381

Create an account  |  Sign in
PAMJ Conf Proceedings PAMJ Conf Proceedings
"Better health through knowledge sharing and information dissemination "

Images in medicine

Le pied de Madura

Cite this: The Pan African Medical Journal. 2013;14:24. doi:10.11604/pamj.2013.14.24.2381

Received: 14/01/2013 - Accepted: 14/01/2013 - Published: 16/01/2013

Mots clés: Pied de Madura, Madurella mycetomi, mycétome

© Fadwa El Amrani et al. The Pan African Medical Journal - ISSN 1937-8688. This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0), which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

Available online at: http://www.panafrican-med-journal.com/content/article/14/24/full

Corresponding author: Fadwa El Amrani, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc (fadwa.elamrani@gmail.com)


Le pied de Madura

 

Fadwa El Amrani,&1, Badredine Hassam1

 

1Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

&Auteur correspondant
Fadwa El Amrani, Service de Dermatologie, CHU Ibn Sina, Université Med V, Souissi, Rabat, Maroc

 

 

Image in medicine

Le pied de Madura ou mycétome est une infection chronique dûe à des agents pathogènes fongiques ou bactériens, qui produisent des grains. Il se voit surtout dans les pays tropicaux et subtropicaux. Les mycétomes sont connus par leur localisation podale élective. L'évolution lente et progressive des lésions des téguments et des parties molles finit souvent par une atteinte secondaire du squelette sous-jacent. On distingue deux groupes: les eumycétomes (d'origine fongique) et les actinomycétomes (dûs à des bactéries aérobies). La distinction entre les deux est importante, puisque leurs traitements sont différents. Des combinaisons d'antibiotiques sont indiquées dans les actinomycétomes tandis que les imidazolés sont utilisés dans le traitement des eumycétomes. La chirurgie reste indiquée lorsque le traitement médical des eumycétomes est inefficace. Nous rapportons le cas d'un patient marocain de 50 ans, sans antécédent pathologique notable, n'ayant particulièrement pas séjourné en zone tropicale, qui consulte pour une tuméfaction indolore du pied, apparue dans les suites d'une blessure du dos du pied, ayant progressivement augmenté de taille depuis 20 ans. L'examen clinique retrouve une tuméfaction du dos du pied gauche, dure et polyfistulisée. L'examen microbiologique du liquide d'aspiration des trajets fistuleux et l'examen anatomopathologique d'une biopsie cutanée ont mis en évidence des grains noirs témoignant de leur origine fongique avec identification de Madurella mycetomi. La radiographie standard et l'IRM du pied n'ont pas montré de lyse osseuse. Un traitement à base de kétoconazole 200 mg/j a été entrepris, avec une légère diminution de la tuméfaction après 4 mois de traitement.

Figure 1: Tuméfaction dorso-latérale du pied, bien limitée, avec un placard polyfistulisé. (A) vue supérieure (B) vue latérale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


The Pan African Medical Journal articles are archived on Pubmed Central. Access PAMJ archives on PMC here

Volume 27 (May - August 2017)

Article tools

PDF in process
Log in to comment
Contact the corresponding author
Download to Citation Manager
EndNote
Reference Manager
Zotero
BibTex
ProCite


This article authors

On Pubmed
On Google Scholar

Navigate this article

Rate this article

Altmetric

Popular articles in Images in medicine

PAMJ is a member of the Committee on Publication Ethics

PAMJ is published in collaboration with the African Field Epidemiology Network (AFENET)
Currently tracked by: DOAJ, AIM, Google Scholar, AJOL, EBSCO, Scopus, Embase, IC, HINARI, Global Health, PubMed Central, PubMed/Medline, Ulrichsweb, More to come . Member of COPE.

ISSN: 1937-8688. © 2017 - Pan African Medical Journal. All rights reserved